Quelle durée de prêt pour une SCI ?

Quelle durée de prêt pour une SCI ?

Dans le cadre de l’achat immobilier, la SCI peut se révéler intéressante. En effet, elle facilite l’investissement immobilier en protégeant le patrimoine personnel et associé. Toutefois, celle-ci dispose d’une échéance ! Nous vous expliquons alors dans cet article, tout ce qu’il faut savoir sur une SCI et quelle est la durée du prêt pour une SCI.

Que faut-il savoir sur la SCI ?

Acronyme de Société Civile Immobilière, la SCI est une société dont l’objet n’est pas commercial, mais immobilier. Plusieurs personnes s’associent en effet pour former un patrimoine immobilier commun. Ce patrimoine est administré soit par administré par un ou des gérant(s) désigné(s), et donc pour réaliser un achat immobilier à des fins familiales, professionnelles ou locatives.

A voir aussi : Pourquoi investir dans un logement neuf à Strasbourg ?

Il existe plusieurs types de SCI à savoir : les SCI familiales, professionnelles, d’attribution ou encore celle d’une société civile immobilière de construction vente. Par ailleurs, il n’existe pas de taux particulier applicable à un prêt immobilier SCI sans apport, car celui-ci peut être fixe ou variable. Ce taux sera donc fonction de différents éléments en lien avec la situation des associés. Aussi, une SCI ne peut pas bénéficier des prêts subventionnés par l’État. De ce fait, vous ne pouvez donc pas demander un prêt à taux 0% ou un prêt dans le cadre d’un Plan Epargne Logement (PEL).

Quelles sont les caractéristiques d’un emprunt en SCI ?

Dans le cadre d’une SCI familiale, celle-ci devient une personne morale. Dès lors, elle n’a pas accès aux prêts aidés comme les prêts à taux zéro par exemple. Toutefois, le prêt pour une SCI immobilière peut être in fine, c’est-à-dire qu’il est remboursé en une seule fois, à terme, ou amortissable, à taux fixe ou à taux variable.

Lire également : Qu'est-ce qu'un cautionnement de soumission ?

Quelle est la durée pour une SCI ?

La SCI peut souscrire un prêt immobilier à échéance plus ou moins longue à l’instar de ses associés. En effet, vous avez la possibilité de souscrire à un prêt SCI sur 25 ans, voire plus (allant de 40 à 50 ans).

Cependant, il faut noter que plus la durée du prêt SCI augmentera, et plus le taux aura tendance à s’accroître aussi, et ce, corrélativement au montant total des intérêts. Inversement par contre, plus la durée du crédit sera faible, plus les mensualités seront élevées.

Combien peut emprunter une SCI ?

La capacité d’emprunt de la SCI sera fonction des ressources de ses associés. En effet, l’intérêt d’obtenir un prêt avec une SCI s’observe notamment sur la capacité de financement de ses associés.

La banque ne considérera pas la situation de chaque associé de manière distincte, mais celle de tout le monde. Ainsi, la situation financière qui semble la moins avantageuse de certains associés (notamment de ceux supportant déjà les mensualités d’autres emprunts), ne sera pas un frein à l’obtention du crédit immobilier pour une SCI. En outre, la banque prendra en compte les ressources de la SCI elle-même.

Comment sont prises les décisions au sein d’une SCI ?

Lors de la prise de décision dans le cadre d’une SCI, c’est le gérant désigné par les associés qui continue de prendre toutes les décisions relatives aux biens. Et concernant les frais de transmission, ils sont moindres en comparaison à ceux liés à une donation simple.

Prêt immobilier contracté par la société : Le prérequis de l’autorisation du prêt immobilier

L’obtention d’une SCI qui emprunte implique l’accomplissement de quelques conditions et formalités. Déjà, la SCI ne peut réaliser que les actes prévus par son objet social.

Cela étant, si les statuts ne prévoient pas une possibilité de prêter, alors, il sera nécessaire aux associés de convoquer une AGE.

L’AGE aura pour but de donner leur accord pour contracter l’emprunt. En outre, même si le fait d’emprunter figure aux statuts, les banques demandent la production d’un procès-verbal d’AG donnant autorisation au gérant de souscrire le prêt immobilier SCI. Une fois les formalités accomplies, il appartiendra au gérant de la SCI de souscrire le crédit immobilier SCI.

Assurance emprunteur des SCI : est-ce obligatoire ?

Même si la souscription d’une assurance emprunteur n’est pas obligatoire pour l’octroi d’un crédit SCI, celle-ci reste incontournable. En effet, celle-ci constitue une garantie pour la banque. Elle permet également de protéger les emprunteurs contre tout éventuel aléa provoquant l’incapacité de remboursement. Il serait ainsi plus judicieux que les emprunteurs qui demandent le financement souscrivent au moins la garantie décès et Perte Totale et Irréversible d’Autonomie. En savoir plus sur https://monassurancedepret.fr/assurance-de-pret-sci/.

Il est à préciser que deux possibilités permettent aux associés d’emprunter : faire un emprunt au nom de la SCI ou au nom de chaque membre de la SCI. Dans ce dernier cas, chaque associé demande un prêt immobilier à titre personnel. Puisqu’il n’y a pas d’assurance de prêt spécifiquement dédiée à la SCI, il appartient alors à chaque associé de souscrire sa propre assurance. Celle-ci fonctionne de la même manière que l’assurance de prêt classique. Ce qui signifie qu’elle doit couvrir entièrement le prêt.

Elle permet à la banque de bénéficier d’un remboursement dans le cas où l’associé de la SCI est dans l’incapacité de remettre le crédit pour l’une des raisons suivantes : perte d’emploi, invalidité permanente totale, invalidité permanente partielle, perte totale et irréversible d’autonomie, ou décès. Est-ce que l’assurance emprunteur SCI peut être résiliée ? La réponse est oui. Selon la loi Lemoine, l’emprunteur a la possibilité de demander la résiliation de son contrat d’assurance de prêt à n’importe quel moment.