Qu’est-ce qu’un cautionnement de soumission ? Qu’est-ce qu’un cautionnement de soumission ?
Comme nous l’avons vu dans les chapitres précédents et plus particulièrement ceux qui traitent des risques d’importation et des risques juridiques, l’acheteur est confronté... Qu’est-ce qu’un cautionnement de soumission ?

Comme nous l’avons vu dans les chapitres précédents et plus particulièrement ceux qui traitent des risques d’importation et des risques juridiques, l’acheteur est confronté aux risques de défaillance du vendeur, de défaillance financière ou dans l’exécution du contrat. sauts et garantie. Il s’agit d’un outil permettant aux acheteurs de s’assurer que leurs fournisseurs respectent leurs obligations contractuelles.

4.1 Fondements juridiques internationaux

A voir aussi : Etudiant, peut-on obtenir un crédit immobilier ?

En France, le Code civil, dans le Livre IV, « Les securretés », traite du cautionnement et de la garantie autonome. Aussi appelé garantie de première demande. Il est relativement nouveau en droit français… Elle a été introduite dans le Code des marchés publics en 1998 puis dans le Code civil par l’ordonnance du 23 mars 2006. Sa définition, dans les annexes du Code des marchés de sécurité publique, est très claire : « La garantie de première demande, qui peut, à l’initiative du seul détenteur (donc sans autorisation de l’administration) remplacer la réserve de garantie, a une apparente ressemblance avec une caution en raison de son mécanisme de base : une institution qui a fourni sa garantie est invitée à payer la dette d’un débiteur récalcitrant ou insolvable au lieu de ce dernier.

Toutefois, la garantie de première demande est plus protectrice pour le créancier que la caution parce que, comme son nom l’indique, le garant est tenu de payer à la première demande. Cette garantie est dite autonome par rapport à la dette principale, qui protège le créancier contre les litiges du détenteur, tandis que, dans le cas d’une caution, même plusieurs, la caution peut soulever les mêmes litiges que le débiteur principal, ce qui affaiblit considérablement son intérêt. » conseille aux importateurs de l’utiliser dans le cadre de leur appel d’offres ou dans l’exécution de contrats. Quelques définitions en droit français Une sûreté est une garantie accordée à un créancier pour le recouvrement de sa créance (Dalloz, Lexique des termes juridiques, 10e édition, 1995). Par extension, il s’agit de toute garantie accordée à un bénéficiaire pour assurer le respect d’une ou de plusieurs obligations du contractant.

A voir aussi : Qui peut faire une hypotheque ?

Il existe différents types de sûretés. Traditionnellement, nous distinguons en France :

– le cautionnement simple : cet engagement donne à la caution le bénéfice de la discussion et le bénéfice de la division. L’avantage de la discussion est le droit de la caution d’exiger que le créancier intente d’abord une poursuite du débiteur principal. Le bénéfice divisant est le droit pour chacune des obligations du même débiteur, pour la même dette, d’exiger que le créancier divise son action et le réduit à la part et à la proportion de chaque obligation ;

– l’obligation commune : cette entreprise ne confère pas à la caution le bénéfice de la discussion ou de la division ;

– la garantie autonome est l’entreprise par laquelle le garant s’engage, en contrepartie d’une obligation souscrite par un tiers, à payer une somme soit d’abord demande ou conformément aux conditions convenues (article 2321) ;

– la lettre d’intention (également connue sous le nom de lettre d’appui) est un engagement de faire ou de ne pas avoir pour objet de soutenir un débiteur dans l’exécution de son obligation envers son créancier (article 2322).

Aucune n’est requise au niveau international. Il convient de noter qu’aucun texte internationalement reconnu de règles n’a vraiment réussi à s’imposer, malgré les efforts de la Chambre de commerce internationale, de sorte que c’est souvent le texte de la garantie qui fait la loi. Heureusement, ce texte est souvent imposé par l’acheteur, le bénéficiaire de la garantie. À la fin des années 1960, la Chambre de commerce internationale s’est penchée sur la création d’outils alternatifs pour les obligations conventionnelles. En 1978, les Règles uniformes pour les garanties contractuelles (RUGC) sont apparues et, en 1992, les Règles uniformes pour les garanties sur demande (RUGD), qui ont été révisées en 2010.

Liste de contrôle des références

textes On trouvera ci-après, pour mémoire, les différents textes internationaux existants à ce jour sur les garanties፦ Garanties contractuelles (ICC, Publication 325, 1978) – Garanties sur demande (publication 458, 1992) – Obligations contractuelles (publication 524, 1995) – Convention des Nations Unies sur les garanties indépendantes Lettres de crédit de réserve (1997) – ISP 98 (CCI, publication n° 590, 1998) – Règles uniformes pour les garanties relatives à la demande, RUGD (CCI révisée, publication 758, 2010). En anglais : URDG (Uniform Rules for Demand Garanties) 2010, ICC EF 758

Dépôt ou garantie sur demande ? Pour rappel, les différences entre le dépôt et la garantie à la première demande. Concautionnement Il dépend du contrat principal et est soumis au droit national et ne convient pas au commerce international.

Garantie sur demande Il est indépendant du contrat principal. Pour le contractant, il sera donc judicieux de fournir dans sa rédaction une date valide et un événement générateur menant à l’expiration. Il a été créé par des praticiens du commerce international pour répondre aux besoins du marché.

Conseils de Jean-Claude Gardez à l’esprit la chronologie d’un dépôt ou d’une garantie፦ date d’émission ; – date d’entrée en vigueur ; – date d’expiration. (En tant qu’importateur, nous ne sommes pas aussi concernés que l’entrepreneur par la mainlevée.)

Et être particulièrement vigilant sur les points suivants፦ Assurer son entrée en vigueur dès que possible ; – veiller à ce qu’elle soit appelée et payable en France, sur première demande, de préférence injustifiée ; – Veiller à ce que sa date de validité corresponde à la durée des engagements du fournisseur. N’hésitez pas à l’étendre si nécessaire.

4.2 Les différents types de garantiesIl y a quatre : la soumission, le retour du dépôt, la réussite de l’exécution, l’exemption de retenue. La garantie d’appel d’offres (garantie de soumission, garantie de soumission, cautionnement de soumission, cautionnement de soumission)Il peut être demandé, dans le cadre d’une offre, au moment de l’appel d’offres. gravité financière de l’appel d’offres. Il assure à la fois le soutien financier de la société qui répondra à l’appel d’offres et d’exclure les offres « fantaisistes ». La banque s’engage à verser une indemnité à l’importateur, si le vendeur retire son offre pendant la période de soumission ou refuse ou n’est plus en mesure de signer le contrat dans le de son offre.Montant : soit un pourcentage de 1,5 -3% du montant de l’offre ou, de plus en plus souvent, un montant forfaitaire. La garantie de paiement anticipé Sur les contrats de montants élevés, l’exportateur réclame très souvent le paiement d’avances afin d’améliorer ses flux de trésorerie. La garantie de retour des dépôts garantit à l’importateur qui a accepté de verser un acompte sur la commande à son fournisseur ou tout autre dépôt pendant l’exécution du contrat, contre le non-respect des obligations du vendeur.

En droit français, les avances et les versements sont distingués.

Dans les pays francophones, majorité des droits étrangers, à de rares exceptions près sur les marchés Dans les pays anglophones, nous parlons indistinctement del’avance ou de l’acompte . Garantie de bonne exécutionLa banque s’engage à indemniser l’acheteur en cas de défaillance du vendeur dans l’exécution du contrat. Son montant est en moyenne de 10 -15% du montant total du contrat. Selon le cas, elle reste valable jusqu’à la réception finale (s’il n’y a pas de réception provisoire) ou jusqu’à la réception finale. La garantie de retenueEn cas de réception provisoire et de retenue financière de 5 %, l’exportateur souhaite souvent encaisser la totalité du contrat sans attendre la réception définitive. Contre cette garantie, l’importateur paiera donc les 5% initialement bloqués. Il convient de noter que la brochure bilingue de la CCI, Règles uniformes pour les garanties de la demande, 2010, ICC EF 758, offre de nombreux modèles de clauses très pratiques. Il existe également des modèles proposés, par exemple par la CPI, très souvent utilisé par les banques françaises.

L’ avis de Jean-ClaudeLe fournisseur liera bien sûr l’entrée en vigueur de la garantie de remboursement des dépôts à la réception du dépôt dans ses comptes et prévoira certainement également des clauses de réduction au fur et à mesure des différentes livraisons ou services. Exemple : « Le montant de cette garantie sera automatiquement réduit proportionnellement à la valeur de chaque livraison, dès réception par nous des copies de la facture commerciale et du document d’expédition connexes, étant entendu que nous sommes déjà en droit de considérer lesdites copies comme une preuve concluante que ces livraison a effectivement reçu place. »

Conseil de Jean-Claude Attention, l’exportateur tentera d’assouplir les sauvegardes textuelles en introduisant des clauses de protection. Il s’agit alors d’un problème de négociation commerciale, qui dépend en grande partie de l’équilibre du pouvoir acheteur/vendeur.

Voici quelques-unes de ces clauses : – Interdiction d’appel cumulatif Pour toutes ces garanties, le chevauchement de certains d’entre eux, prévoient une clause interdisant l’appel cumulatif. Exemple En français : « La présente garantie ne peut pas être mise en œuvre (ou appelée) cumulativement avec la garantie bancaire pour… » En anglais : « La présente garantie ne peut pas être mise en œuvre (ou appelée) cumulativement avec la garantie bancaire pour… »

– Clause du délai de grâce Autre clause utile pour discuter d’un appel qui serait considéré comme abusif. Exemple en français : « Copie de votre demande adressée à notre client, précisant la nature de son échec et lui demandant d’y remédier dans un délai de… » En anglais : « Copie de votre avis écrit à notre client, précisant la rupture du contrat et lui demandant de remédier dans un délai de… »

Liste des points essentiels d’une garantie

– Les parties en présenceEntrepreneur (vendeur), bénéficiaire (s) (client), banque (s). – Date d’entrée en vigueurExemple : ouverture de plis, réception d’un dépôt, entrée en vigueur du contrat. – Soumission d’article , retour d’acompte, etc.– Type de garantie directe ou contre-garantie. – Le montant Toujours spécifier le montant maximum de l’engagement de la banque. – Contenu Diverses conditions, intérêt de retard, contraintes pour le contractant, clause cumulative de non-appel, délai de grâce, clause de délégation, etc., force majeure. – Conditions d’appelJustification précise et détaillée de l’échec du vendeur. – Date de validité Événements, calculation.Attention aux clauses « étendre ou payer » ( » prolonger ou payer »)– Conditions de libération Sollicité ou automatique. – Droit applicable et juridiction compétente Dans le cadre d’une contre-garantie, il s’agit le plus souvent du droit local du pays de la banque émettrice de la garantie principale. Avis d’expert HSbit est nécessaire d’accorder une attention particulière au contenu du texte de garantie avant de signer le contratUne fois que le contrat commercial a été signé, la marge de manigance négocier le texte de la garantie est très limitée, d’où la nécessité d’accorder une attention détaillée à son contenu lors de la négociation des termes du contrat. contrat, même recours à des conseils externes. De nombreux acheteurs n’utilisent pas suffisamment leur position favorable dans le commerce pour protéger leurs intérêts. L’entreprise qui achète à l’étranger doit veiller à ce que la garantie délivrée en sa faveur soit soumise au droit français et à la compétence juridictionnelle des tribunaux français. De nombreux acheteurs sous-estiment l’importance de ce point. Ainsi, la soumission de l’acte au droit français permettra un cadre clair et précis pour toute demande de recours en paiement et la compétence judiciaire des tribunaux français assurera à l’acheteur une protection juridique en cas de litige. Un autre point essentiel est que l’acheteur devra également veiller à ce que la garantie soit payable aux caisses d’une banque française, ce qui facilitera la procédure en cas d’appel à paiement.

Rédaction de la garantie Modèles en français et en anglais

Garantie devis

En français

Messieurs,

Nous nous référons à votre offre de… concernant la fourniture de… pour un montant total de…

Dans le cadre de cet appel d’offres, notre client, la Société… doit vous soumettre une offre et fournir une garantie d’offre d’un montant de… représentant…% du montant de l’offre.

Ceci étant exposé, nous avons soussigné, BANK… Société anonyme au capital de… dont le siège social est… sur commande et pour le compte de notre client, « la Société »… garantit le paiement jusqu’à un montant maximal de… dans le cas où la Société… ne remplit pas ses obligations contractuelles en vertu de l’appel d’offres, quels que soient les motifs de l’appel.Notre La garantie sera valable jusqu’à… soit… à partir de… la date d’ouverture des plis.

Toute demande de paiement en vertu de notre garantie doit être notifiée par lettre recommandée certifiant que la Société… n’a pas rempli ses obligations contractuelles au titre de l’appel d’offres et doit nous parvenir au plus tard… (spécifiez les caractéristiques de la valeur par défaut)

Notre garantie deviendra automatiquement nulle et sans effet, son retour n’est pas nécessaire à son annulation (ou mainlevée) dans les cas suivants : à son expiration le… dans le cas où notre client n’est pas déclaré soumissionnaire retenu, en cas d’annulation ou de report d’offres.

Cette garantie est soumise à ICC RUGD 458 ou 758, de votre choix.

Nous vous demandons d’accepter, messieurs, l’expression de nos sentiments distingués.

En anglais

NOM ET ADRESSE DE LA SUCCURSALE OU DU BUREAU ÉMETTEUR BÉNÉFICIAIRE :… Date :… (nom et adresse)

GARANTIE D’APPEL D’OFFRES No.

Nous avons été informés que… (ci-après dénommé « le mandant »), répondant à votre appel d’offres n°… daté… pour la fourniture de… (description de, biens et/ou services) a soumis à vous êtes son offre n°… daté…

En outre, nous comprenons que, selon vos conditions, les offres doivent être soutenues par une garantie d’appel d’offres.

A la demande du Principal, nous… (nom de la banque) s’engage irrévocablement à vous verser toute somme ou somme n’excédant pas au total un montant de… dès réception par nous de votre première demande écrite et de votre déclaration écrite indiquant :

i) que le mandant a manqué à ses obligations dans les conditions de l’appel d’offres ; et le respect dans lequel le mandant est en violation. Cette garantie sera libérée le… au plus tard et sera par la suite nulle et non avenue, que le présent document nous soit ou non retourné ou non.

Par conséquent, toute demande de paiement en vertu de celle-ci doit être reçue par nous à ce bureau au plus tard à cette date.

Cette garantie est soumise aux Règles uniformes pour les garanties de la demande, publication CCI No 458 ou 758.

Garantie de bonne performance/Fine finissanten français

Messieurs,

Notre client, la Société… a conclu un contrat n°… avec la Société… daté… pour la fourniture de… pour un montant total de…

En vertu de ce contrat, la Société… fournit une garantie de performance et d’exécution de… représentant…% du montant du contrat.

Compte tenu de ce qui précède, nous soussignons, BANK…, Société anonyme au capital de… dont le siège social…, d’ordre et pour… pour le compte de notre client, la Société…, garantit le paiement jusqu’à un montant maximum… dans le cas où la Société… ne remplit pas ses obligations contractuelles, quel que soit le des raisons de l’appel.Notre garantie sera valable jusqu’au… et au plus tard le…

Toute demande de paiement dans le cadre de notre garantie doit nous être notifiée par lettre recommandée certifiant que la Société… n’a pas rempli ses obligations contractuelles et doit nous parvenir au plus tard…

Après cette date, notre garantie expirera automatiquement et sans effet, son retour n’est pas nécessaire pour son annulation (ou mainlevée) et aucune demande ne sera recevable pour quelque raison que ce soit dans le cadre de notre engagement.

Cette garantie est soumise à ICC RUGD 458 (ou 758).

Nous vous demandons de croire, messieurs, en l’assurance de nos sentiments distingués.

En anglais NOM ET ADRESSE DE LA SUCCURSALE OU DU BUREAU ÉMETTEUR Bénéficiaire :… Date :… (nom et adresse)

GARANTIE DE PERFORMANCE No…

Nous avons été informés que… (ci-après dénommé « le principal »), a conclu avec vous le contrat No… daté… pour la fourniture de… (description des biens et/ou services) .En outre, nous comprenons que, selon les conditions du contrat, une garantie de performance est requise.

À la demande du Principal, nous… (nom de la banque) s’engage irrévocablement à vous verser toute somme ou somme n’excédant pas au total un montant de… dans les trente (30) jours suivant la réception par nous de votre première demande écrite et de votre déclaration écrite indiquant :

i) que le mandant a manqué à ses obligations en vertu du contrat sous-jacent ; et le respect dans lequel le mandant est en violation. Votre demande de paiement doit également être accompagnée du (s) document (s) suivant (s) :… (préciser les documents requis pour justifier la rupture de contrat…) Notre responsabilité maximale en vertu de cette garantie est limitée à des euros ou des dollars américains… quelles que soient les raisons de l’appel.

Cette garantie sera libérée à la date de délivrance du certificat d’acceptation définitif (ou provisoire) tel que prévu à l’article XX du contrat, ou… (…) mois après la date d’entrée en vigueur du contrat, c’est-à-dire… selon la date d’entrée en vigueur du contrat. est le plus ancien et sera par la suite nul et non avenu, que le présent document nous soit ou non retourné.

Par conséquent, toute demande de paiement en vertu de celle-ci doit être reçue par nous à ce bureau au plus tard à la date mentionnée ci-dessus.

Cette garantie est soumise aux Règles uniformes pour les garanties de la demande, publication de la CCI n° 458 ou n° 758.Signature (s) :

Une alternative aux Obligations, garanties et obligations : la lettre de crédit standby (SBLC) Dans l’esprit des auteurs de l’ISP 98 (International Standby Practices), l’un des aspects positifs de l’utilisation de la standby comme substitut aux obligations ou aux garanties est d’éliminer toute confusion au nom de ces garanties : souvent, nous voyons des entreprises, et aussi des banques, appeler des garanties indifféremment et vice versa. Le même flou se retrouve dans les versions anglaises, car la perception de l’engagement réel d’un saut est trop souvent sous-estimée.

Et surtout, un avantage considérable, avec le CBLC, il n’y a pas de publication. Ce dernier est automatiquement lié à la date de validité ! Rappelons un extrait de la préface de l’ISP 98 : « Pour plus de commodité, la veille est généralement classée de façon descriptive en fonction de leur fonction dans l’opération sous-jacente :

– Un bon point de réserve garantit l’exécution d’une obligation autre que de payer une somme d’argent, y compris la couverture des pertes résultant du défaut de l’entrepreneur dans l’exécution des opérations sous-jacentes.

– Une réserve de retour anticipé garantit le remboursement de l’acompte versé par le bénéficiaire à l’ordre.

– Une réserve à l’appel d’offres ou à l’appel d’offres garantit l’obligation pour l’entrepreneur d’exécuter le marché s’il est déclaré adjudicataire.

– Une réserve financière garantit l’ obligation de payer une somme d’argent, y compris l’obligation de rembourser un montant emprunté.

– Une réserve de paiement direct garantit le paiement à l’échéance d’une obligation monétaire sous-jacente, indépendamment de tout défaut de paiement.

– Une réserve commerciale garantit les obligations d’un donateur de payer des biens ou des services en cas de non-paiement par d’autres moyens.

– Une réserve d’assurance garantit une obligation d’assurance ou de réassurance du contractant. » Les articles 4.16 à 4.21 énumérent les divers documents qui peuvent être exigibles en fonction du type de réserve demandé.

La lettre d’intention (lettre d’assurance, garantie d’entreprise, etc.) Bien sûr, ne soyez pas confondus avec les lettres d’intention comme avant le contrat ou les lettres d’intention d’ordre ! Les lettres d’intention en ce sens que nous leur adressons ont beaucoup d’autres noms : lettres de réconfort, lettres de favoritisme, lettres d’appui, lettres de parrainage, lettres d’appui, lettres d’achèvement. Ils sont le plus souvent utilisés dans le cadre d’un groupe de sociétés, une société mère renforçant ainsi les engagements de ses filiales. Quand nous parlons , il ne s’agit pas seulement d’engagements financiers, mais au sens le plus large, de tout engagement contractuel… Ils sont utilisés le plus souvent pour des groupes, mais il n’y a pas d’interdiction pour une entreprise de garantir des crédits ou des engagements accordés à une autre société avec laquelle elle n’a pas de lien de capital. La jurisprudence admet même que la lettre est émise par une personne.

Dans le contexte du commerce intérieur ou international, les lettres d’intention donnent à une autre société ou institution bancaire un engagement moins rigoureux et moins formaliste qu’une garantie et obtiennent ainsi un crédit, qu’il s’agisse d’une banque ou d’une entreprise interentreprises. Un autre avantage important, puisque la lettre d’intention n’est pas un instrument bancaire, elle n’est donc pas assujettie au paiement d’une commission. Son champ d’application va du simple engagement moral à l’obligation principale, en fonction de leur rédaction. Et naturellement, la force du texte sur l’engagement change selon qu’une lettre est « donnée » ou « reçue ». Son la portée juridique est donc différente selon qu’il s’agit d’un simple engagement d’honneur ou d’une obligation de moyens, de résultats ou de faire.

Selon la qualité de l’éditorial, on dira qu’une société mère veillera à ce que sa filiale puisse respecter ses engagements, ne rien faire pour l’empêcher, ou à tout faire pour assurer son succès : « La Société X, s’engage irrévocablement et à première demande, à remplacer les engagements de sa filiale Y si elle était en défaut Il s’agit d’une obligation très forte d’obtenir des résultats et c’est la formule qui doit être utilisée. EmplacementL’origine de la lettre d’intention Dans un premier temps, en France, les entreprises ont utilisé des lettres d’intention essentiellement pour échapper au formalisme de l’article 98 de la loi du 12 juillet 1967 : « Les obligations, endossements et garanties donnés par des sociétés autres que celles qui exerçaient des institutions bancaires ou financières sont soumis à l’autorisation du conseil dans des conditions déterminées par décret. » Cela a notamment permis de ne pas donner lieu à un enregistrement comptable et de ne pas augmenter le montant des engagements pris et, par conséquent, les passifs apparents.

Modèle de lettre de crédit de secoursEn françaisLettre de crédit de soutien pour garantie de soumission émise directement au bénéficiaire par la banque émettrice. Nom et adresse du bénéficiaire À la demande de (client)…, nous délivrons par la présente notre lettre de crédit de réserve irrévocable et non transférable No… en votre faveur pour un montant maximum de… garantissant la bonne exécution des obligations de l’entrepreneur résultant de sa soumission suite à la appel d’offres No… de… avec l’objet :…

Nous paierons cette lettre de crédit stand-by contre présentation à nos caisses des documents suivants፦ Attestation supposée rédigée et signée par vous attestant que (entrepreneur)… n’a pas rempli ses obligations en vertu de sa soumission à l’appel d’offres susmentionné. Le doit préciser la référence du (s) paragraphe (s) et/ou de la (des) clause (s) du cahier des charges qui n’a pas été respectée et le montant désigné comme le montant… (autres documents) Conditions spécialesL’entrée en vigueur de cette lettre de crédit stand-by ne prendra effet qu’à la date d’ouverture des ples.Cette lettre de crédit stand-by sera valide jusqu’à… et payable exclusivement à nos caisses, agence de… lettre de crédit standby est soumise à la norme ISPR 98, ICC Publication No 590. (Sinon indésirable) : Cette lettre de crédit standby est soumise aux Règles et pratiques uniformes pour les crédits documentaires, Révision 2007, Publication n° 600 de la CCI. Toutes les questions non traitées par ces règles seront soumises au droit français et à toute difficulté découlant de cette lettre de crédit standby ou de son l’exécution est soumise au droit français. la compétence non exclusive des tribunaux relevant de la juridiction de la Cour d’appel de Paris.DateSignature (s)

Lettre de créditstand-byautorisé émise directement en faveur du bénéficiaire pour garantir les offres

Nom et adresse du BénéficiaireÀ la demande du (1)… nous délivrons par la présente en votre faveur notre Lettre de Crédit Stand-by irrévocable et non transférable n°… pour un montant maximal de… afin de garantir l’exécution des obligations du Compte en vertu de son offre suite à l’invitation à numéro de soumission… daté… en ce qui concerne… Nous paierons à vue la présente Lettre de Crédit Stand-by contre présentation dans nos bureaux des documents suivants፦ certificat réputé délivré et signé par vous précisant que (1)… n’a pas respecté ses obligations à l’égard de son offre suite l’appel d’offres susmentionné. Le certificat mentionne le (s) paragraphe (s) et/ou la (les) clause (s) du cahier des charges qui n’ont pas été respectés et le montant dénommé… (autres ) Termes spéciauxCette lettre de crédit stand-by entrera en vigueur à la date d’ouverture des enveloppes scellées.Cette lettre de crédit stand-by est valable jusqu’au… et n’est payable que dans nos… bureaux.Cette lettre de crédit de réserve est soumise à l’ISP 98, publication ICC n° 590 outo Uniform Customs and Practices for Standby lettres de crédit, 2007, révision, publication no 600 de la CCI. Toute matière non couverte par le présent règlement est régie par le droit français et tout litige découlant de la présente lettre de crédit stand-by ou de son exécution sera soumis à la compétence non exclusive des tribunaux de la Cour d’appel de Paris.Date Signataire (s) autorisé (s)

Modèle de lettre de crédit de retour ou de retenue pour paiement anticipé de secours

En français Lettre de crédit Stand-by pour garantie de renonciation au remboursement des dépôts ou retenue de garantie émise directement au bénéficiaire par la banque émettrice

Nom et adresse du BénéficiaireÀ la demande de… nous vous délivrons par la présente notre lettre de crédit stand-by irrévocable et non transférable pour un montant maximal de… correspondant à a) le retour de dépôt (2) b) la retenue de garantie résultant du contrat signé le… avec… à des fins… Nous paierons cette lettre de crédit stand-by contre présentation à nos caisses les documents suivants:certificat suppose rédigé et signé par vous indiquant que ; XXX n’a pas rempli ses obligations en vertu du contrat précité. et/ou clause (s) du contrat qui n’a pas été respectée et le montant demandé (a) pour le dépôt de retour b) pour retenir la garantie… (Autres documents) Conditions spécialesCette lettre de crédit stand-by n’entrera en vigueur qu’après paiement du montant correspondant à a) le dépôt b) la retenue de garantie du compte de l’agence principale… Il sera automatiquement a) proportionnellement aux expéditions effectuées sur présentation à la banque des documents d’expédition et b) au prorata des reçus définitifs présentés sur présentation à la banque d’une copie du procès-verbal d’approbation final identifiant les envois soumis à cette approbation. Cette lettre de crédit de réserve sera valide jusqu’à… Il est payable exclusivement à nos caisses, agence de… La présente lettre de crédit de réserve est assujettie à la norme HIP98, publication n° 590 de la CCI. (Sinon indésirable) : Cette lettre de crédit de réserve est soumise aux Règles et pratiques uniformes pour les crédits documentaires, Révision 2007, Publication n° 600 de la CCI. Toutes les questions non traitées par ces règles seront soumises au droit français et à toute difficulté découlant de la présente lettre de crédit stand-by ou de son l’exécution est soumise à la compétence non exclusive des tribunaux relevant de la juridiction de la Cour d’appel de Paris. Date et signature (s) autorisée (s)

En anglais Stand-by Lettre de Gredit émise directement en faveur du bénéficiaire pour garantir le remboursement de l’acomption/exonération du montant de la retenue

Nom et adresse du BénéficiaireÀ la demande de… nous délivrons par la présente en votre faveur notre lettre de crédit stand-by irrévocable et non transférable pour un montant maximal correspondant au remboursement de l’avance du montant de la retenue en vertu de l’accord daté… à l’égard de… payer à vue cette Lettre de Crédit Stand-by contre présentation dans nos bureaux du document suivant፦ certificat réputé délivré et signé par vous précisant que XXX s’est conformé à ses obligations à l’égard de l’accord susmentionné Le certificat mentionne le (s) paragraphe (s) et/ou clause (s) ; de l’accord qui doit avoir été respecté net et le montant appelé:a) comme remboursement de l’acompte b) comme montant de retenue… (autres documents) Terme spécialLa présente lettre de crédit stand-by n’entrera en vigueur que : paiement du montant correspondant àa) l’acompte b) le montant de rétention au compte de la part du compte n°… avec… la succursale. Il sera automatiquement réduit) de manière rationnellement avec tout envoi effectué, sur présentation à la banque des documents d’expédition et des factures correspondantesb) toute livraison finale effectuée sur présentation à la banque d’une copie de tous les documents officiels de cette livraison, précisant dans chaque cas les lots ayant été livrés. La présente lettre de crédit stand-by est valable jusqu’au… et n’est payable que dans nos… bureaux. 98, publication de la CCI n° 590ouà Coutumes et pratiques uniformes pour les lettres de crédit de réserve, 2007, révision, publication 600 de la CCI. Toute matière non couverte par les présentes règles est régie par le droit français et tout différend découlant de la présente lettre de crédit stand-by ou de son exécution est soumis au compétence exclusive de la juridictions de la Cour d’appel de Paris.Date Signataire (s) autorisé (s)

Où trouver des informations et des conseils

Le Moci Magazine (voir son site web : www.lemoci.com)Moci Guides Le guide Moci de la logistique et du transport international, M. Abgrall-Lévy, sous la direction de Gilles Naudy, 3e édition, mars 2012.Atlas des risques nationaux pour les exportateurs, J.-C. Asfour, sous la direction de C. Gilguy, 3e édition, juin 2011 (mise à jour 2012 en cours). The Moci Guide to Incoterms 2010, 28 octobre 2010. Commerce international, solutions bancaires, 2007. Glossaire international, K. Grossman et D. Landais, décembre 2005.

Importateur detravaux généraux, M. Nguyen-The, 4e édition, Eyrolles, 2011.Crédits documentaires, lettres de crédit de réserve, cautions et garanties, H. Martini, D. Depree & J. Klein-Cornede, Revue Banque Editeur, 2010.Anglais des contrats internationaux, E. Boyé, Litec, 2008.Mieux gérer votre documentaire et vos lettres de crédit de réserve, J.-C. Asfour, Gualino, 2007.Import : Import, Commerce international, Douanes, J.-P. Bouquin et M. Famchon, Delmas, 2006. Business Negotiator’s Guide, F. Susmann et M. Bercoff, Organisation Editions, 2006. Dictionnaire des difficultés des contrats anglais, F. Houbert, Maison du dictionary, 2006. Sell more, buy better internationalement, L. Lucias et J. Studer-Laurens, Vuibert, 2003. Chambre de commerce internationale (Essential) Livres Incoterms 2010, CCI n° 715EF, 2010.Règles uniformes pour les garanties sur demande, CCI n° 758, 2010.Coutumes et pratiques uniformes pour les crédits documentaires, révision 2007, ICC 600UCP.ICC Modèle de contrat pour les ventes internationales, CCI n° 556, 1998 (disponible en anglais) .ICC Clause de force majeure et de difficulté 2003, ICC 650, 2003.Formulaires standard pour l’émission de sûretés sur demande, ICC 503, 1994. Pratiques internationales en matière de standby, ISP 98, ICC n° 590, 1998 ou version française : Règles et pratiques internationales en matière de standby, ISP 98, 1999.ICC Uniform Rules for Contracts Bonds, ICC 524, 1995.ICC Règles uniformes pour les recettes, CCI n° 522, 1995.Règles uniformes de la CCI pour les garanties sur demande, ICC 458, 1992. Norme par lettres de crédit, B, 1991.