Comment calculer une capacité d’emprunt ?

Comment calculer une capacité d’emprunt ?

Demander un emprunt d’argent auprès d’une banque ou d’une institution d’octroi de prêt, est souvent la seule solution pour financer les projets importants. Mais après avoir obtenu un crédit auprès de ces établissements, plusieurs paramètres entrent dans le remboursement. Retrouvez ici, tous les différents paramètres à réunir et surtout la meilleure manière de calculer votre capacité d’emprunt.

Capacité d’emprunt : que faut-il savoir ?

La capacité d’emprunt ou encore capacité d’endettement est la somme mensuelle maximum, qu’un client peut payer dans le cadre du remboursement d’un crédit qui lui a été octroyé. Votre capacité d’emprunt varie en fonction du taux de votre prêt et de la durée de remboursement de ce dernier. Plusieurs autres paramètres influent sur le calcul ou sur la détermination de votre capacité d’emprunt. On peut citer, le montant de votre apport au prêt, vos différents revenus et vos charges.

A découvrir également : Comment obtenir un prêt lorsque l'on est fiché FICP ?

Vous de savoir que les banques ne dépassent habituellement pas un taux d’endettement de 33 %. Ce chiffre est d’ailleurs considéré comme étant le taux maximal. Mais, il arrive que les courtiers fassent des exceptions. Ceci peut arriver dans le cas où, malgré un taux d’endettement supérieur à 33 %, l’emprunteur se retrouve avec un reste à vivre plutôt consistant. Dans ce cas, le créancier n’a aucune difficulté à accorder le prêt.

Comment procéder, pour déterminer votre capacité d’emprunt ?

A lire aussi : Etudiant, peut-on obtenir un crédit immobilier ?

Déterminer votre capacité d’emprunt reviens à déduire de toutes vos dépenses une somme maximale allouer au remboursement d’un crédit, de quelque nature que ce soit. Tout d’abord, la formule la plus simple pour calculer sa capacité d’emprunt, est : de soustraire de ses revenus du mois, le montant total de ses charges mensuelles et de multiplier le résultat obtenu par 33 (représente le pourcentage d’emprunt le plus élevé).

Parlant de revenus mensuels, presque toutes les sources de revenus sont prises en compte. Presque, parce que parmi elles, celles non garanties, tel que les primes de fonction et ceux d’allocations ne sont pas comptés. Pour ceux qui sont pris en compte, on peut citer, le salaire et traitement mensuel, la pension de retraite, les bénéfices commerciaux, non commerciaux, ceux industriels et ceux agricoles. On a aussi les revenus fonciers et même ceux des différents placements financiers effectués. Mais notons que chaque courtier a ses particularités de prise en compte.

Comme charges prisent en compte dans le calcul de votre capacité d’emprunt, on peut citer : les crédits en cours de remboursement (crédit scolaire des enfants, crédit automobile, crédit immobilier, crédit de consommation, etc.), les frais de location pour les ménages locataires, les pensions alimentaires pour un ex-conjoint si l’emprunteur en paye et aussi toutes les autres charges fréquentes.

Le reste à vivre conditionne particulièrement votre capacité d’endettement. D’abord, il constitue le montant restant du ménage après que ce dernier a remboursé tous les frais liés aux charges. Si ce montant se révèle insuffisant et ne garantit en aucun cas une vie normale et les dépenses habituelles (factures d’eau et d’électricité, petit déjeuner pour les enfants), la banque n’accordera pas le crédit.

Quels sont les critères pris en compte pour le calcul de la capacité d’emprunt ?

  • Votre taux d’endettement : Il s’agit du ratio entre vos charges mensuelles et votre revenu. Ce taux ne doit pas dépasser 33% afin de garantir une certaine stabilité financière.
  • Vos ressources financières annuelles : Cette donnée est capitale car elle permettra à la banque évaluatrice de vérifier la régularité et l’étendue des rentrées annuelles.
  • Votre apport personnel : Plus cet apport sera élevé, plus il sera possible d’emprunter un montant important. Cet apport peut être constitué, par exemple, par une épargne ou un héritage.
  • L’âge et la situation professionnelle : Les personnes jeunes ayant une situation stable auront tendance à voir leur demande acceptée plus facilement que les personnes âgées ou encore celles en début de carrière avec un emploi précaire.
  • Votre historique bancaire : Si vous avez déjà contracté des crédits auparavant, cela permettra aux organismes bancaires qui recevront votre dossier de mesurer votre fiabilité dans le remboursement des dettes antérieures.

Il faut toutefois faire attention : ces critères ne sont pas exhaustifs et chaque organisme prêteur a ses propres procédés internes de sélection des demandeurs. Il est recommandé d’effectuer plusieurs simulations auprès d’institutions financières différentes afin de trouver l’offre la plus adaptée à votre situation.

Le calcul de la capacité d’emprunt est une étape cruciale dans toute demande de crédit. Il faut bien préparer son dossier financier en amont et veiller à respecter les critères requis par chaque banque pour maximiser ses chances d’être accepté et obtenir un montant cohérent avec sa situation financière actuelle.

Comment optimiser sa capacité d’emprunt pour obtenir le meilleur financement possible ?

Comment optimiser sa capacité d’emprunt pour obtenir le meilleur financement possible ?

Une fois que vous avez déterminé votre capacité d’emprunt, pensez à bien comparer plusieurs offres avant de choisir un organisme financier donné. N’hésitez pas à négocier avec votre conseiller bancaire pour obtenir les meilleures conditions possibles !

Investissement immobilier locatif : Lorsque vous investissez dans un bien immobilier destiné à être loué, cela peut augmenter vos revenus annuels car vous percevrez des loyers régulièrement. Cela peut aussi améliorer votre profil emprunteur aux yeux des institutions financières puisqu’il s’agit généralement d’un investissement rentable et durable sur le long terme.

Amélioration du dossier financier : En remboursant ses dettes antérieures et en ayant une épargne importante, pensez à bien rappeler que les démarchages des organismes spécialisés dans le crédit sont soumis à une réglementation stricte qui protège les consommateurs. Pensez à bien connaître votre budget disponible pour réaliser votre projet et aux banques d’évaluer le risque qu’elles prennent en prêtant un certain montant. Grâce à cette estimation, il est possible d’envisager différentes solutions pour optimiser sa demande de financement et obtenir les meilleures conditions possibles !