Comment calculer une capacité d’emprunt ? Comment calculer une capacité d’emprunt ?
Demander un emprunt d’argent auprès d’une banque ou d’une institution d’octroi de prêt, est souvent la seule solution pour financer les projets importants. Mais... Comment calculer une capacité d’emprunt ?

Demander un emprunt d’argent auprès d’une banque ou d’une institution d’octroi de prêt, est souvent la seule solution pour financer les projets importants. Mais après avoir obtenu un crédit auprès de ces établissements, plusieurs paramètres entrent dans le remboursement. Retrouvez ici, tous les différents paramètres à réunir et surtout la meilleure manière de calculer votre capacité d’emprunt.

Capacité d’emprunt : que faut-il savoir ?

La capacité d’emprunt ou encore capacité d’endettement est la somme mensuelle maximum, qu’un client peut payer dans le cadre du remboursement d’un crédit qui lui a été octroyé. Votre capacité d’emprunt varie en fonction du taux de votre prêt et de la durée de remboursement de ce dernier. Plusieurs autres paramètres influent sur le calcul ou sur la détermination de votre capacité d’emprunt. On peut citer, le montant de votre apport au prêt, vos différents revenus et vos charges.

A lire aussi : Garantie hypothécaire et emprunt : explication et coût

Vous de savoir que les banques ne dépassent habituellement pas un taux d’endettement de 33 %. Ce chiffre est d’ailleurs considéré comme étant le taux maximal. Mais, il arrive que les courtiers fassent des exceptions. Ceci peut arriver dans le cas où, malgré un taux d’endettement supérieur à 33 %, l’emprunteur se retrouve avec un reste à vivre plutôt consistant. Dans ce cas, le créancier n’a aucune difficulté à accorder le prêt.

Comment procéder, pour déterminer votre capacité d’emprunt ?

Lire également : L'aide au logement : fonctionnement et avantages

Déterminer votre capacité d’emprunt reviens à déduire de toutes vos dépenses une somme maximale allouer au remboursement d’un crédit, de quelque nature que ce soit. Tout d’abord, la formule la plus simple pour calculer sa capacité d’emprunt, est : de soustraire de ses revenus du mois, le montant total de ses charges mensuelles et de multiplier le résultat obtenu par 33 (représente le pourcentage d’emprunt le plus élevé).

Parlant de revenus mensuels, presque toutes les sources de revenus sont prises en compte. Presque, parce que parmi elles, celles non garanties, tel que les primes de fonction et ceux d’allocations ne sont pas comptés. Pour ceux qui sont pris en compte, on peut citer, le salaire et traitement mensuel, la pension de retraite, les bénéfices commerciaux, non commerciaux, ceux industriels et ceux agricoles. On a aussi les revenus fonciers et même ceux des différents placements financiers effectués. Mais notons que chaque courtier a ses particularités de prise en compte.

Comme charges prisent en compte dans le calcul de votre capacité d’emprunt, on peut citer : les crédits en cours de remboursement (crédit scolaire des enfants, crédit automobile, crédit immobilier, crédit de consommation, etc.), les frais de location pour les ménages locataires, les pensions alimentaires pour un ex-conjoint si l’emprunteur en paye et aussi toutes les autres charges fréquentes.

Le reste à vivre conditionne particulièrement votre capacité d’endettement. D’abord, il constitue le montant restant du ménage après que ce dernier a remboursé tous les frais liés aux charges. Si ce montant se révèle insuffisant et ne garantit en aucun cas une vie normale et les dépenses habituelles (factures d’eau et d’électricité, petit déjeuner pour les enfants), la banque n’accordera pas le crédit.