Comment faire pour suspendre un prêt immobilier ?

Comment faire pour suspendre un prêt immobilier ?

La durée moyenne de remboursement d’un prêt immobilier est d’environ 18 ans. Ainsi, pour que l’emprunteur puisse faire face aux imprévus durant cette période, l’on lui conseille souvent de suspendre son prêt immobilier. Cela consiste en fait à demander à votre établissement bancaire un arrêt temporaire de vos mensualités de prêts. Mais comment procéder pour y arriver ? Suivez donc cet article pour connaître la procédure à suivre.

Savoir quels prêts immobiliers l’on peut suspendre

En réalité, la suspension d’un prêt immobilier peut être effective dans plusieurs cas afin d’éviter un défaut de remboursement. Par exemple, vous faites face à une difficulté financière temporaire après un changement de situation personnelle. Ou même, vous êtes en attente de la vente de votre bien et aviez du mal à cumuler deux échéances de prêt immobilier. Néanmoins, cette opération comme tout autre d’ailleurs, a un coût puisqu’elle augmentera la durée du prêt.

A lire aussi : L'aide au logement : fonctionnement et avantages

Il faut savoir qu’il est possible de suspendre presque tous les types de prêt immobilier comme le prêt à taux fixe, mixte ou révisable. Aussi, dans certains cas, le prêt modulable.

Toutefois, il existe certains prêts immobiliers qui ne sont pas éligibles au report des mensualités, comme :

Lire également : 5 bonnes raisons de passer par un promoteur immobilier

  • les prêts immobiliers à taux zéro ;
  • les prêts immobiliers PEL ou CEL ;
  • les prêts à l’accession sociale (PAS) ;
  • les prêts conventionnés (PC) ;
  • Etc.

Donc avant toute suspension de prêt immobilier, il faudrait d’abord connaître avec quels types de prêts immobiliers l’on peut fonctionner. Ensuite, vient l’étape de suspension proprement dite.

Choisir le type de reports d’échéances de prêt immobilier

Pour faire suspendre un prêt immobilier, il y a deux types de reports d’échéances de prêt qui sont envisageables. Et l’avantage est que les modalités de remboursement sont fixées selon votre contrat de prêt immobilier. Par conséquent, ce sera à vous, l’emprunteur de savoir en premier lieu, quel type de suspension vous convient à réaliser. Parlant des deux types de suspension, l’on peut avoir :

La suspension partielle 

Dans ce cas, vous n’avez qu’à rembourser les intérêts courus au cours de la période de suspension de prêt immobilier. Au cas où vous utiliseriez le report partiel en fin de prêt immobilier, ayez à l’esprit que les intérêts seront moins importants.

Le report total d’échéances 

À ce niveau, vous ne rembourserez ni le capital ni les intérêts, mais uniquement l’assurance de prêt immobilier. Ce, au cours de la période suspensive. Cela pourrait vous permettre une respiration dans votre budget. Sauf qu’ici, il faudrait noter que ce type de report aura un coût un peu plus important.

Après avoir bien choisi le type de reports d’échanges de prêt immobilier que vous souhaitiez, il faut passer à l’étape suivante.

Faire enfin à la banque, une demande écrite de rapport de vos mensualités

Pour finaliser votre suspension de prêt immobilier, il est obligatoire que vous adressiez à votre banque une lettre recommandée avec accusé de réception. Ce, tout en demandant le report de vos échéances.

Cette lettre doit comporter certaines mentions obligatoires comme : le montant emprunté, la somme mensuelle que vous devriez rembourser, une copie de votre contrat de prêt immobilier. Aussi, il doit figurer la raison qui vous empêche de vous acquitter de vos obligations ainsi que la date à laquelle vous aimeriez reporter vos échéances.

Ainsi, quel que soit le type de report d’échéance, à la mise en place de la suspension de prêt immobilier, notez que votre conseiller bancaire a une obligation. C’est-à-dire qu’il doit coûte que coûte vous fournir un avenant de votre contrat de prêt immobilier qui comprendra un nouveau tableau d’amortissement. Puisque le report va allonger nécessairement votre durée de remboursement.

Généralement, la suspension de prêt immobilier peut durer jusqu’à 12 mois. Et également dans certains cas, elle pourrait même aller jusqu’à 24 mois. C’est de la même manière où vous pouviez généralement suspendre jusqu’à trois fois votre prêt immobilier. Toutefois, avec un délai de douze mois entre chaque suspension.

ATTENTION ! Pour une fois encore, tout dépend de votre contrat de prêt immobilier. Pour cela, l’on vous conseille de le consulter attentivement pour savoir quelles sont les possibilités de report qui sont prévues.