Comment souscrire à une assurance avec un risque aggravé ?

Comment souscrire à une assurance avec un risque aggravé ?

Souscrire à une assurance emprunteur avec un risque aggravé pose souvent des problèmes. Vous pouvez être confronté à une exclusion de garanties, un refus d’assurance, des surprimes ou même de taux élevé. Pour obtenir gain de cause, plusieurs astuces peuvent vous aider à signer un contrat malgré votre situation de santé.

Profitez des législations en faveur de l’emprunteur

Pour souscrire à une assurance emprunteur risque aggravé, vous avez la possibilité de faire recours aux législations en vigueur qui protègent les emprunteurs. Deux choix s’offrent à vous : AERAS et la loi Hamon.

A voir aussi : L'assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

La convention AERAS

La convention AERAS est un moyen conventionnel que tous les réseaux bancaires et les assureurs présents sur marché appliquent. L’idée est de permettre aux emprunteurs concernés de ne pas avoir des surprimes trop élevées. Ratifiée le 7 janvier 2007, elle aide aussi les personnes qui ont eu un problème de santé à avoir accès facilement à une assurance.

Cependant, vous devez répondre aux critères d’éligibilité. Pour cela, vous devez réussir à passer trois niveaux de questionnaire. Le premier correspond à l’examen des risques standards que tous les organismes peuvent accepter.

A voir aussi : Qui est le premier assureur mondial

Le deuxième est lié au risque aggravé qui ne permet pas de s’assurer aux conditions standards. Ici, les questions sur votre pathologie sont beaucoup détaillées. Certaines analyses médicales complémentaires peuvent être effectuées pour voir si votre problème est acceptable. Dans le cas contraire, vous passez au niveau trois.

Lorsque votre proposition est rejetée, un service spécialisé d’experts de l’assurance prend le relai. Une étude de la situation se fait pour évaluer la possibilité de vous faire signer un contrat. Notez que le taux de succès est faible.

La loi Hamon

Pour souscrire à une telle garantie, vous pouvez aussiutiliser la loi Hamon. Celle-ci stipule que vous pouvez changer d’établissement à tout moment au cours de votre première année de prêt. Alors, si votre situation peut engendrer des surprimes ou des exclusions, vous pouvez rompre le contrat et signer ailleurs.

Tournez-vous vers les bons acteurs

Pour souscrire à une assurance emprunteur risque aggravé, l’idéal est de vous tourner directement vers les organismes qui proposent des offres adaptées. Ainsi, vous avez plus de chance d’avoir :

  • une bonne garantie ;
  • un tarif qui correspond à votre budget ;
  • des clauses intéressantes.

Si vous vous adressez à une structure qui n’est pas spécialisée dans le domaine, celle-ci refusera votre proposition. Elle peut aussi trouver un contrat type en incluant des surprimes et des exclusions.

Dans ce cas, prenez votre temps pour effectuer correctement la recherche d’un établissement qui correspond à votre demande. Vous avez la possibilité de faire recours à un courtier assurance emprunteur qui peut vous accompagner dans l’analyse des offres.

Faites jouer la concurrence

L’une des meilleures manières pour souscrire à une assurance emprunteur avec risque aggravé est de faire parler la concurrence. Pour cela, utilisez un comparateur d’assurance de prêt pour voir les différentes propositions de contrats disponibles sur le marché. Ainsi, vous aurez plus de facilité à analyser l’offre qui s’adapte à votre profil. Vous gagnez aussi un temps précieux dans vos recherches.

En résumé, notez que plusieurs astuces existent pour souscrire à une assurance emprunteur avec risque aggravé. Vous pouvez faire recours à la législation, faire des comparaisons ou vous adresser aux établissements spécialisés dans le domaine.