Comment investir en immobilier locatif, en fonction de son âge ?

Comment investir en immobilier locatif, en fonction de son âge ?

Contrairement à l’idée reçue, vous pouvez choisir d’investir dans la pierre à différentes périodes de votre vie. Vous n’êtes pas trop jeune ou trop vieux, par contre votre âge est un critère essentiel dans le choix du placement immobilier. Il détermine en effet la stratégie pour que votre investissement soit le plus rentable possible. Vous souhaitez faire un investissement pour des revenus réguliers. ? Cet article vous donne quelques conseils !

Investir dans la pierre de 20 ans à 35 ans : construire son patrimoine

A partir de 18 ans, la majorité des jeunes n’ont pas en tête l’idée de constituer une épargne. Ceux qui font leur premiers pas dans le monde du travail ne pensent pas forcément à construire un patrimoine dans l’immobilier. C’est pourtant une bonne stratégie, car plus l’investissement a lieu tôt, plus il sera intéressant. C’est pourquoi nous conseillons d’épargner dès que vous commencez à travailler afin de constituer un apport. C’est ce qui vous permettra de faire un emprunt pour investir dans un bien immobilier assez rapidement.

A voir aussi : Label ISR : comment est-il attribué ?

Si vous avez de bons revenus ou obtenu un héritage, vous pouvez investir dans un petit bien tel qu’un studio. Le but est d’acheter un bien afin de le revendre plus tard pour un bien plus intéressant. Si vous contractez un crédit pour votre investissement, les loyers vous serviront à le rembourser. Préférez une ville où le prix du m² est attractif pour éviter de faire un crédit trop élevé.

Il faut savoir également que le dispositif LMNP (loueur en meublé non professionnel) présente des avantages non-négligeables. Il permet de récupérer de la TVA, de défiscaliser des revenus locatifs ou encore d’amortir un investissement. Ce dernier avantage fiscal est possible grâce à l’imputation des déficits fonciers sur les BIC non professionnels, qui rend possible un amortissement jusqu’à 90% du prix de revient de l’investissement. Une fois le crédit remboursé, vous profitez des revenus locatifs sans être imposé pour longtemps. Cela peut durer plus de 15 ans à partir de la fin du crédit. Les conditions dépendent du mode de financement choisi et de votre situation fiscale. Si vous optez pour le dispositif LMNP, investissez dans un logement étudiant par exemple.

A découvrir également : Quelle différence entre agent immobilier et négociateur immobilier ?

Pensez également à l’achat de bien à plusieurs, différents statuts existent pour ce type d’investissement (indivision et SARL familiale).

Investir dans la pierre après 35 ans : développer et conserver son patrimoine

A partir de 35 ans, nos revenus sont généralement plus hauts et stables. C’est la bonne période pour faire un investissement dans l’immobilier, surtout si vous devez préparer l’avenir de vos enfants (financement des études). Par ailleurs, si vous êtes dans une situation où vous payez des impôts sur le revenu, ainsi que votre conjoint ou conjointe, vous avez intérêt à vous tourner vers la défiscalisation. C’est un très bon moyen de diminuer ses impôts tout en faisant un investissement dans la pierre. Les dispositifs existants les plus appréciés sont la loi Cosse et la loi Denormandie. La loi Cosse permet une déduction fiscale jusqu’à 85% des revenus locatifs. Attention toutefois à respecter les plafonds de loyer. La loi Denormandie concerne les logements anciens. En rénovant ce type de logement, vous pouvez bénéficier d’une baisse fiscale de 21% de la valeur du bien.

Concernant le type de bien, vous avez intérêt également à diversifier vos investissements.

Après l’âge de 50 ans, on privilégie les placements sécurisés. Il faut en effet préparer sa retraite et ses revenus à venir. Il convient de trouver un équilibre entre une situation stable (conserver un patrimoine) et maintenir un rendement des revenus passifs afin de diminuer son temps de travail. Pour faire un placement simple et efficace, investissez dans un bien situé au coeur d’une grande ville. Cela évite les vacances locatives et vous avez une garantie de revente du bien rapide si votre situation le nécessite.