Acheter dans l’ancien : 5 précieux conseils Acheter dans l’ancien : 5 précieux conseils
Réaliser un investissement locatif et faire un achat dans l’ancien sont à la portée de chaque investisseur. Avec des taux de crédit favorables, les... Acheter dans l’ancien : 5 précieux conseils

Réaliser un investissement locatif et faire un achat dans l’ancien sont à la portée de chaque investisseur. Avec des taux de crédit favorables, les propriétaires investissent dans ce type de bien immobilier pour : préparer la retraite, se constituer un patrimoine ou générer un revenu passif. Voici des conseils qui peuvent vous aider.

Avoir une stratégie claire sur votre projet d’acquisition d’un logement ancien

Avant de vous lancer dans l’investissement locatif vous devez définir votre stratégie à court et long terme.

A découvrir également : Quand demander la déclaration du vendeur ?

Percevoir des revenus en sus

L’achat d’une maison ancienne peut vous permettre de générer des revenus mensuels. De la recherche du bien à la négociation du prix de vente, l’acquéreur doit évaluer la rentabilité. De plus, l’octroi d’un crédit immobilier peut influencer la marge de rendement de vos biens immobiliers dans le futur. Choisir un prêt immobilier en complément d’un apport personnel, permet de dégager des revenus plus vite.

Payer un minimum d’impôts

Acheter un bien immobilier ancien vous permettra d’accéder à plusieurs dispositifs de défiscalisation. Cela vous donnera la faculté de réduire vos impôts : déduction sur le prix d’achat, sur les frais et abattements sur les loyers. Aussi, en régime réel, le déficit foncier créé peut se reporter sur plusieurs années.

Lire également : Comment se passe une estimation ?

Se constituer un patrimoine

Un programme immobilier dans l’ancien est intéressant. Les biens immobiliers deviennent plus rentables avec le temps (dans le neuf ou ancien). De plus, la possibilité d’avoir un bien immobilier ancien avec du cachet et bénéficiant de dispositifs d’optimisation fiscale, est un réel atout.

Pour investir dans l’ancien : Nos astuces pour un investissement locatif ancien

Pour acheter dans l’ancien et bien réussir son investissement il faut analyser certains critères :

L’emplacement

Afin d’accéder à la propriété, l’emplacement n’est pas à négliger. Choisissez un appartement ancien bien situé. Qu’il soit occupé par des étudiants, des jeunes actifs ou des seniors, choisissez une zone desservie par les transports en commun et les commerces de proximité avant d’investir dans l’immobilier. Notez qu’acheter un logement dans l’ancien type 4 ou 5 permet de séduire les familles, tout comme les acquéreurs.

Le marché immobilier local

Avant de joindre une agence immobilière pour devenir propriétaire dans l’ancien, il faut se renseigner sur les prix dans le secteur. Vous devez aussi habiter dans une zone où la demande est forte mais où les logements sont destinés aux ménages aux revenus modestes.

L’évaluation des travaux

En achetant une résidence principale ou secondaire dans l’ancien, il peut être intéressant de faire des travaux de performance énergétique ou de gros œuvres. Une estimation est à faire pour voir si votre budget est suffisant ou non. De plus, vous pouvez accéder à des aides comme le dispositif Anah ou le Ptz (prêt taux zéro).

Investissement locatif ancien : Etudier la fiscalité

Les logements anciens vous permettront de réduire considérablement vos impôts.

La déclaration en revenus foncier d’une location nue

La location nue donne droit à des revenus fonciers qui sont à déclarer, soit en micro-foncier, soit en réel simplifié (pour des revenus de plus de 15 000 euros).

Déclaration BIC en location meublée

Pour votre projet immobilier en location meublée, les revenus locatifs dans le logement neuf ou ancien sont déclarés en régime micro-BIC avec un abattement de 50% ou en régime simplifié (pour les loyers annuels dépassant les 70 000 euros).

La fiscalité de votre projet d’achat dans l’ancien peut faire l’objet de défiscalisation du patrimoine immobilier :

  • La loi Denormandie ou Pinel permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 12 à 21% de la valeur de l’achat de votre investissement immobilier ;
  • La loi Malraux promet une remise de 22 à 30% du montant des travaux de rénovation, suite à votre achat immobilier ;
  • La loi Cosse promet des abattements de 15 à 85% sur l’achat d’un logement sous condition de plafonds de loyers.

2