Location : 4 conseils pour la rentrée

Location : 4 conseils pour la rentrée

La rentrée s’annonce à grands pas. En tant qu’investisseur immobilier, que devriez-vous faire ? Telle est la question qui taraude l’esprit de plusieurs propriétaires de biens immobiliers à l’approche de la rentrée. Heureusement, cette plateforme vous propose des solutions pour rentabiliser vos biens immobiliers. En effet, la rentrée est une période où il y beaucoup de demandes de location, car beaucoup d’étudiants quittent leur ville natale pour étudier dans les grandes villes. C’est alors une aubaine que vous devriez saisir à tout prix. Voici 4 conseils pour bien préparer cette rentrée !

Faites l’état des lieux de vos logements

A découvrir également : Quel programme immobilier choisir ?

La fin de la période estivale est un temps où vous êtes parfois contraint de changer de locataire. C’est aussi une opportunité pour effectuer avec le locataire un dernier tour du logement. Cela vous permet de vérifier l’état du logement et éventuellement des meubles si c’est un logement meublé. De vos échanges avec le locataire sortant, vous pourrez recueillir des informations fiables sur les différents travaux à réaliser. En vous séparant en de bons termes, l’occupant sortant peut-être un canal par lequel vous pourrez rechercher d’autres locataires. Un programme immobilier neuf est aussi disponible sur internet dans plusieurs villes françaises.

Effectuez des travaux de rénovation

Après l’état des lieux, vous avez certainement déjà une idée des travaux à effectuer dans le logement. Alors, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel des BTP pour évaluer le coût total des travaux. Les différents travaux que vous aurez à effectuer donneront plus de la valeur à votre bien et le maintiendront très attractif sur le marché de la location. Vous n’aurez aucune difficulté à trouver de nouveaux locataires. Retenez que les travaux bénéficient d’une réduction de la TVA de 5,5 ou 10 %. Cette taxe peut être déduite de vos recettes locatives.

A lire en complément : Pourquoi vivre au Touquet ?

Recherchez le nouvel occupant

Si vous ne souhaitez pas confier la gestion de votre logement locatif à une agence immobilière, vous avez plusieurs possibilités pour vite trouver un locataire. Vous pouvez adopter la méthode de bouche-à-oreille en faisant confiance à la propagande de l’information par vos amis, vos anciens locataires et autres personnes. Aussi, vous pouvez effectuer des annonces sur les réseaux sociaux et les sites internet d’annonces immobilières. Surtout, n’oubliez pas d’y ajouter quelques belles photos !

Organisez correctement les visites

Lors des différentes visites, mettez en avant les atouts de votre logement. C’est aussi l’occasion pour bien observer les potentiels locataires et déceler celui qui pourra bien prendre soin de votre logement. C’est une étape à laquelle vous devez correctement vous préparer. Si vous envisagez de faire quelques annonces, n’oubliez pas de le mentionner dans vos annonces et aux visiteurs pour les rassurer.

Évaluez les prix du marché pour fixer le loyer

Il faut fixer le bon loyer pour votre logement. Pour cela, vous devez évaluer les prix du marché. Il ne faut pas se fier aux annonces similaires disponibles en ligne ou dans les journaux, car elles peuvent être dépassées et n’avoir plus aucun rapport avec la réalité du marché actuel.

Vous pouvez vous renseigner auprès des agences immobilières proches de chez vous. Elles ont une connaissance précise des prix pratiqués sur le marché local. Vous pouvez aussi consulter les sites d’estimation immobilière gratuits qui fournissent une évaluation approximative selon différents critères tels que la surface habitable, l’emplacement géographique et l’état général du bien immobilier.

Rappelez-vous, fixer un loyer trop élevé pourrait rendre votre bien moins attractif que les autres biens disponibles sur le marché et donc prolonger sa durée de vacance ; tandis qu’un loyer trop bas peut impacter financièrement vos revenus locatifs à long terme.

Il faut proposer un montant légèrement supérieur au tarif espéré afin d’avoir quelques marges de négociation lorsqu’il s’agit finalement de louer son appartement ou sa maison : cette marge permettra alors de pouvoir négocier sans subir une perte colossale.

Prenez donc soin d’évaluer correctement ces éléments avant toute décision définitive quant au choix du tarif retenu pour votre location.

Rédigez un contrat de location clair et complet

Lorsque vous avez trouvé un locataire potentiel, vous devez rédiger un contrat de location clair et complet pour éviter tout malentendu ou litige ultérieur. Un contrat de location précis doit comporter toutes les informations essentielles concernant la location : le montant du loyer, la durée du bail, le dépôt de garantie demandé ainsi que l’état des lieux.

Le contrat doit aussi mentionner les obligations respectives des parties prenantes : les engagements du propriétaire en matière d’entretien et de travaux à réaliser dans le logement, mais aussi ceux du locataire en termes d’usage rationnel des énergies et d’impact sur la sécurité. Si certaines conditions sont remplies (non-paiement intégral du loyer, par exemple), les deux parties signataires doivent mettre fin au bail. N’hésitez pas à faire relire le contrat de location par un spécialiste pour éviter toute erreur ou omission. Un point mal compris peut rapidement causer des désagréments dans les relations propriétaire-locataire.

Ce contrat est donc une garantie pour les deux parties. Il doit être respecté et appliqué scrupuleusement tout au long du bail.