Améliorer sa rentabilité locative en 2023

Améliorer sa rentabilité locative en 2023

Désirez-vous optimiser votre rentabilité locative ? Sachez qu’il existe différents moyens afin d’y parvenir. Découvrez au cours de cet article quelques astuces pour améliorer votre rentabilité locative en 2023 !

Qu’est-ce qu’une rentabilité locative ?

La rentabilité permet de mesurer la performance d’un investissement locatif. Un placement est toujours fait pour être rentable. Si vous placez par exemple 100€, vous aurez 104€ un an plus tard. Par conséquent, l’opération vous rapporte 4% par an. Il s’agit de connaître votre rendement locatif en matière d’investissement immobilier. C’est le ratio entre ce que vous rapporte votre logement en location (loyers) et ce qu’il vous coûte (taxes, entretien, crédit, prix d’achat, …).

A lire en complément : Combien coûte l'installation d'une véranda ?

Comment optimiser sa rentabilité locative en 2023 ?

Vous trouverez ci-dessous quelques astuces pour améliorer votre rentabilité locative en 2023 :

Déclarez votre imposition au réel

Changer son type d’imposition fait partie des meilleures manières afin d’optimiser sa rentabilité locative. Cela vous permet de bénéficier d’une solution plus avantageuse. Vous pouvez en effet faire le choix entre les déclarations au micro-foncier et son abattement de 30% sur les recettes locatives ou au réel lors de votre déclaration d’impôt. La première solution demeure la plus « simple ». Elle vous évite de réaliser plusieurs calculs. La déclaration au réel, quant à elle, est bénéfique surtout lors des premières années.

A découvrir également : Comment mener à bien l’achat d’un bien immobilier ?

Lorsque les charges attachées à l’investissement ne dépassent pas 30% du montant des loyers, le micro-foncier est vraiment intéressant. Lorsque vous cumulez les charges liées à l’achat et la gestion du bien immobilier, le coût d’éventuels travaux de rénovation, les intérêts d’emprunt, cela est vraiment rare lors des premières années. Avec les intérêts d’emprunt importants à déduire, il est plus judicieux de se tourner vers la déclaration au réel pendant cette période. Prendre le temps d’estimer et calculer son mode d’imposition est généralement avantageuse à la rentabilité du bien.

Renégociez votre prêt à vos assurances

La rencontre de votre banquier est aussi une autre option pour optimiser la rentabilité locative lors de la période où les taux d’intérêt ont diminué. N’hésitez pas à renégocier votre prêt ou à racheter votre crédit à un taux plus faible.

Rencontrez également votre assureur. Il n’est pas rare de voir des propriétaires bailleurs empiler une assurance loyers impayés, une liée au prêt ou une assurance habitation non-occupante. N’hésitez pas à vous renseigner, à faire jouer la concurrence et à comparer les différents assureurs chaque année. Ainsi, vous pouvez améliorer votre rentabilité locative.

Tournez-vous vers la location meublée ou la colocation

Une location de bien meublé ou ouvert à la colocation représente plus de contraintes. Cependant, ces deux locations peuvent être intéressantes pour optimiser la rentabilité de votre bien. Par rapport au loyer d’une location nue, le loyer d’une location meublée est de 20% supérieur à celui-ci. De même, par rapport à une location « classique », la colocation expose un rendement de 1 à 2%. Par ailleurs, les colocations et les meublés sont des solutions très appréciées des jeunes étudiants.

D’un point de vue fiscal, la location est aussi très intéressante. Vous pouvez amortir plus rapidement les murs et les équipements de votre bien locatif en optant pour une déclaration au réel.