Investissement locatif: Comment calculer la rentabilité ?

Investissement locatif: Comment calculer la rentabilité ?

Avant de se lancer dans l’investissement locatif, il est essentiel d’estimer la rentabilité de celui-ci. Le procédé permet de déterminer l’intérêt d’investir dans l’immobilier. Alors, comment calculer la rentabilité de son placement ? Quels sont les divers types de rentabilité en matière d’investissement locatif. Retrouvez les réponses dans cet article.

La rentabilité : l’indicateur clé en matière d’investissement locatif

Si vous choisissez d’investir dans l’immobilier, c’est dans le but d’obtenir un rendement locatif le plus élevé possible. Ce rendement provient généralement des loyers versés par les locataires. En effet, la mise en location d’un bien immobilier constitue un véritable investissement. Le prix d’acquisition du bien est souvent très élevé. Le fait de calculer préalablement la rentabilité permet à l’investisseur de connaître à quel moment il aura un retour sur investissement.

A lire en complément : Quelle est la meilleure société de gestion de patrimoine à Paris ?

Est-il possible d’avoir un projet immobilier d’investissement locatif rentable ? La réponse est oui. Cela se fait en se faisant accompagner par un professionnel sur mon-majordhome.com. Cet expert de l’immobilier vous assure un accompagnement de A à Z en vous aidant notamment dans la mise en place de votre stratégie d’investissement, dans la recherche de meilleures opportunités, dans la gestion des travaux de rénovation et dans la gestion locative.

En vous faisant accompagner, non seulement la rentabilité de votre investissement est assurée, mais votre placement est également optimisé et votre capital investi est sécurisé.

A voir aussi : Quelles sont les bonnes raisons d’investir dans un domaine viticole ?

Comment calculer la rentabilité d’un investissement locatif ?

Comment se fait le calcul de la rentabilité locative ? Alors, avant d’y procéder, il convient d’abord de définir ce qu’est la rentabilité d’un investissement locatif. Il s’agit de la somme des revenus que vous obtenez de votre bien immobilier à la suite de sa mise en location, rapportés au prix d’achat du bien.

Ainsi, pour calculer la rentabilité du logement locatif, il faut se servir de la formule : ((Loyer mensuel x 12) / prix d’Acquisition) x 100.

Sur quelle durée est estimée la rentabilité d’un investissement immobilier ? Alors, puisque les revenus encaissés et les charges ne sont pas identiques d’une année sur l’autre, il convient de baser le calcul sur chacune des années.

Le résultat que vous obtenez à l’issu de ce calcul correspond à la rentabilité brute. Le souci avec celle-ci est qu’elle n’est pas complète. En effet, elle ne prend pas en compte toutes les charges que vous devez payer dans le cadre de l’investissement locatif. D’où l’existence d’autres types de rentabilités.

Investissement locatif : quels sont les divers types de rentabilité ?

On distingue la rentabilité brute, la rentabilité nette et la rentabilité nette-nette.

Rentabilité brute et rentabilité nette

La rentabilité nette, appelée également rentabilité nette des charges, correspond à la rentabilité brute déduite des diverses charges liées à l’investissement. Pour calculer la rentabilité nette d’un investissement locatif, les éléments suivants doivent être retirés des loyers encaissés :

  • Les dépenses pour gros travaux: en tant que propriétaire bailleur, vous êtes tenu de financer les gros travaux, comme un changement de chaudière ou un ravalement de façade. Quant aux petits travaux, ceux-ci incombent aux occupants ;
  • Les charges locatives non récupérables, qui désignent les dépenses d’amélioration du logement servant à optimiser sa valeur. Elles ne peuvent pas être récupérées par le propriétaire ;
  • Les frais de gestion, comme l’assurance propriétaire non occupant, les frais de gestion locative, l’assurance loyers impayés, etc. ;
  • La taxe foncière, qui s’applique sur les propriétés bâties ;
  • Les intérêts d’emprunt, dans le cas où le bien est acheté par l’intermédiaire d’un crédit immobilier.

La manière la plus simple pour le calcul de la rentabilité nette d’un investissement locatif consiste à soustraire du montant du loyer annuel le montant total des charges.

Rentabilité nette et rentabilité nette-nette : quelle différence ?

La rentabilité nette-nette désigne la rentabilité nette à laquelle vous additionnez les éventuels avantages fiscaux dont vous bénéficiez. Il peut s’agir des avantages fiscaux issus d’un dispositif de défiscalisation, comme Pinel, Malraux, Censi-Bouvard, Déficit foncier, etc.

Quel est l’investissement locatif le plus rentable ?

Sachez que plus la rentabilité d’un investissement en immobilier est élevée, plus le risque que vous encourez est aussi important. Parmi les investissements les plus rentables, on peut citer :

  • La location nue, qui consiste à mettre en location un appartement vide pour une durée de trois ans renouvelable ;
  • La location meublée, étant l’une des meilleures alternatives à la location vide. Celle-ci est intéressante en matière de rendement dans la mesure où vous proposez un service presque complet. Sa rentabilité est comprise entre 5 % et 12 % ;
  • La colocation meublée, consistant à proposer des chambres meublées en colocation. Pour ce type de location, prévoyez une rentabilité entre 8 % et 15 % ;
  • La location courte durée, qui consiste à mettre en location un appartement à la nuitée. Comparée à la location à l’année, celle-ci est plus intéressante dans la mesure où elle offre une rentabilité allant de 15 % à 25 %.

Il est à préciser que la rentabilité d’un investissement dépend de nombreux facteurs, comme l’emplacement géographique, le type de bien ou encore le mode d’exploitation.