Fiscalité immobilière : quelles sont les nouveautés en 2018 ? Fiscalité immobilière : quelles sont les nouveautés en 2018 ?
Chaque année il est de coutume que le gouvernement adopte une nouvelle loi des finances pouvant encourager les investissements. C’est ainsi qu’au titre de... Fiscalité immobilière : quelles sont les nouveautés en 2018 ?

Chaque année il est de coutume que le gouvernement adopte une nouvelle loi des finances pouvant encourager les investissements. C’est ainsi qu’au titre de cette année 2018 certaines dispositions ont changé l’environnement fiscal du secteur immobilier. Elles vous permettent de bénéficier de quelques allègements fiscaux sur certaines acquisitions de biens immobiliers neufs ou locatifs. Cet article a pour but de vous rappeler les mesures fiscales qui sont entrées en vigueur depuis le 1er janvier de cette année et vous permettre de faire de meilleurs investissements immobiliers.

Les nouveautés de la loi PINEL 2018 pour le secteur immobilier

Le dispositif Pinel est une loi qui accorde des allègements fiscaux aux particuliers qui investissent dans l’achat ou la construction d’un bien immobilier neuf destiné au marché locatif. Cette loi a été prolongée de quatre années de suite. Ainsi, jusqu’en 2021 vous pourrez bénéficier pleinement de ses avantages. Cependant, n’oubliez pas que le dispositif Pinel a connu cette fois-ci une redéfinition des zones. Désormais, les achats et les constructions de logements à partir du 1er janvier 2018 devront se faire uniquement dans les zones A, A bis et B1 pour bénéficier des privilèges de la loi Pinel.

Vous pouvez visiter le site Immo Factory pour en apprendre plus sur cette loi.

Les nouveautés de la loi Censi-Bouvard 2018 pour le secteur immobilier

Toutes les personnes qui achètent des logements neufs destinés à être loués comme résidences estudiantines, résidences pour sénior ou pour les personnes dont la mobilité physique est réduite, bénéficieront d’un dégrèvement fiscal sur leurs revenus. Vous pouvez encore bénéficier de ces avantages jusqu’à la fin de cette année, c’est-à-dire le 31 décembre 2018.

Les nouveautés du Prêt à Taux Zéro (PTZ) pour le secteur immobilier

Reconduit de quatre années d’affilée, le PTZ est un crédit sans intérêt qui est accordé pour permettre aux contribuables d’acquérir facilement des biens immobiliers. En cette année 2018, les requêtes de prêts émises seront consacrées aux résidences des zones B2 et C. Par contre, celles émises en 2020 seront destinées aux logements neufs situés dans les zones A et B1.

Les nouveautés de la taxe d’habitation pour le secteur immobilier

L’un des avantages accordés aux investisseurs du secteur immobilier cette année 2018 est l’exonération de la taxe d’habitation. Elle est uniquement applicable aux investisseurs dont le revenu fiscal de référence (RFR) de l’année écoulée et celui au titre de l’année où l’impôt a été établi ne dépassent pas 28.000. En résumé, le taux d’exonération est évalué à 30 % en 2018, à 65 % en 2019 et à 100 % en 2020. Tenez surtout compte aussi du fait que ce taux diminue dès que votre RFR excède 27 000 € pour la première part de quotient familial.

Les nouveautés du Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE) pour le secteur immobilier

L’amélioration de la qualité énergétique de votre logement est possible jusqu’au 31 décembre 2018. Il vous suffit de faire une demande de Crédit d’Impôt Transition Energétique (CITE). Toutefois, certains matériels ou équipements à l’instar des chaudières à forte performance énergétique qui fonctionnent grâce au fioul ne peuvent pas bénéficier depuis le 1er janvier de cette année 2018 des avantages qu’offre le CITE.