L’achat ou la location des murs commerciaux : que choisir ? L’achat ou la location des murs commerciaux : que choisir ?
Quand on est commerçant, artisan ou encore profession libérale, le besoin de locaux est indispensable. Si parfois le propriétaire actuel souhaite uniquement louer, il... L’achat ou la location des murs commerciaux : que choisir ?

Quand on est commerçant, artisan ou encore profession libérale, le besoin de locaux est indispensable. Si parfois le propriétaire actuel souhaite uniquement louer, il arrive pour une raison ou pour une autre qu'il veuille se défaire de son bien. Quelle est la décision à prendre dans ce cas ?

L'achat des murs commerciaux

Il est certain qu'il est toujours plus confortable d'être le propriétaire de ses murs quand on est commerçant. Ainsi il n'y a aucun risque d'être délogé à la fin du bail. Et les travaux réalisés ne sont ainsi aucunement perdus sur le plan financier. Acheter des murs commerciaux en vue de développer une activité de commerçant par exemple est une passage à l'acte qui doit être effectué après réflexion. La première chose à faire est de calculer les mensualités que cela représentera et sur quelle durée, car il s'agit d'une pression financière supplémentaire qui ne doit pas entraver la bonne marche du business. Ensuite il faut décider qui deviendra le propriétaire, à savoir le dirigeant ou l'entreprise, ou bien une SCI ? Tous ces éléments sont à prendre en compte car les conséquences fiscales vont changer selon le cas de figure.

Les avantages et inconvénients de la location des murs commerciaux

Si louer des murs commerciaux revient relativement cher dans le temps, puisqu'il s'agit de fonds versés perdus, cela est un réel avantage dans différentes situations. Lorsqu'on débute, les investissements sont déjà suffisamment lourds pour les cumuler avec un prêt immobilier supplémentaire. Cela représente une charge non négligeable, avec des frais inhérents comme les charges de copropriété par exemple. Toujours dans le cas où l'on débute, même si on bénéficie d'une trésorerie suffisante pour lancer et développer son business, payer chaque mois un crédit peut devenir pénalisant pour la stabilité et la pérennité de l'entreprise. Même si les travaux réalisés au début pour présenter le commerce de façon attrayante aux chalands, et pour être en conformité avec la loi (on pense aux commerces d'alimentation notamment qui subissent des contraintes drastiques pour le respect des règles d'hygiène notamment), les sommes investies seront perdues dans l'avenir si le locataire doit quitter les locaux, à moins qu'il ne parvienne à vendre son fonds de commerce à un repreneur qui souhaite développer la même activité.

Même s'il est toujours préférable d'être le propriétaire de ses murs commerciaux, il ne faut cependant pas prendre cette décision à la légère. En effet nul n'est à l'abri d'un accident de parcours, et un crédit doit être remboursé quoi qu'il arrive…