Acheter dans l’immobilier neuf ou ancien ?

Acheter dans l’immobilier neuf ou ancien ?

L'achat d’un immobilier ancien semble à première vue moins coûteux que l’achat d’un bien neuf. Toutefois, il ne faut pas négliger les dépenses liées aux travaux de rénovation et le coût important des frais de notaire. Comparé au neuf, un logement ancien peut être plus charmant, mais les biens immobiliers modernes disposent également de nombreux avantages qu’on ne retrouve pas dans l’ancien ? Voyons plus en détails les avantages d'opter pour le neuf ou l’ancien.

Achat neuf ou ancien : confort et délais

Les logements neufs sont construits selon le respect des dernières normes (isolation thermique et acoustique, plomberie, etc). A cela s’ajoute la mise en œuvre d’accès appropriés pour les personnes à mobilité réduite. Ce qui permet aux résidents de profiter d’un logement commode et confortable. En revanche, le délai entre la signature du contrat de réservation et la livraison du logement peut être de 18 à 30 mois. Dans le nord de la France, vous trouverez des promoteur qualifiés pour l'achat d'un bien immobilier neuf au Havre

A lire en complément : Été comme hiver, comment maintenir une habitation bien isolée ?

Contrairement au logement neuf, le délai pour l'achat d’un immobilier ancien ne prend que 3 mois en moyenne. Ce type de bien est destiné aux acquéreurs qui aiment les décors atypiques qu’offre l’ancien. De plus, ils sont généralement situés dans des zones géographiques à proximité des commodités quotidiennes telles que les écoles ou les commerces.

Achat neuf ou ancien : budget

Le prix au mètre carré pour un bien immobilier neuf est 15 à 20 % plus important que celui d’un logement ancien. En revanche, la fiscalité est plus avantageuse, vous aurez à payer 2 à 3 % de la valeur du bien pour les frais dits de notaire et il est possible de bénéficier d’une exonération de la taxe foncière pendant 2 ans. De plus, grâce à une bonne isolation de la maison, vous réaliserez des économies importantes sur la facture du chauffage.

Lire également : Location de bureaux dans le 8ème arrondissement de Paris : quels critères prendre en compte ?

Pour l’ancien, en sus d’un prix au mètre carré avantageux, des négociations sur le prix de vente peuvent être effectuées : une réduction comprise entre 10 000 et 15 000 euros sur le prix de départ. En contrepartie, il faudra prévoir un budget pour les travaux à réaliser suite à l’achat d’un bien ancien. De plus, les frais de notaire (7 à 8 % du prix du logement) sont largement supérieurs à ceux d’un immobilier neuf.

Achat neuf ou ancien : avantages fiscaux

Lorsqu’il s’agit de choisir entre l’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien, les avantages fiscaux jouent un rôle important dans la décision finale. Effectivement, chaque type de transaction bénéficie d’avantages fiscaux spécifiques.

Dans le cas de l’immobilier neuf, plusieurs dispositifs sont mis en place pour encourager les investissements. Le plus connu est certainement le dispositif Pinel qui permet aux acquéreurs de bénéficier d’une réduction d’impôt proportionnelle au montant de leur investissement sur une durée déterminée. Cette réduction peut atteindre jusqu’à 21% du prix du logement et se répartit sur une période allant de 6 à 12 ans selon la durée choisie.

Il existe aussi des dispositifs tels que le PTZ (Prêt à Taux Zéro) qui facilite l’accès à la propriété pour les acheteurs sous conditions de ressources. Ce prêt sans intérêts peut être utilisé en complément d’un prêt immobilier classique afin de financer une partie importante du projet.

Pensez à bien noter que ces avantages fiscaux sont soumis à un certain nombre de conditions et qu’ils peuvent varier en fonction des politiques gouvernementales en vigueur. Pensez aussi aux modalités et aux obligations associées à ces dispositifs avant toute prise de décision.

Pour ce qui est de l’immobilier ancien, bien qu’il n’y ait pas nécessairement d’avantages fiscaux spécifiques, certains dispositifs tels que le prêt à taux zéro peuvent aussi s’appliquer dans certains cas. L’achat d’un bien ancien peut offrir des opportunités intéressantes en termes de rénovation et de valorisation du patrimoine.

Le choix entre l’immobilier neuf et ancien doit être guidé par une analyse approfondie des avantages fiscaux associés à chaque type de transaction ainsi que des besoins spécifiques de l’acheteur. Il est recommandé de consulter un professionnel du secteur immobilier afin d’obtenir les conseils appropriés pour prendre une décision éclairée.

Achat neuf ou ancien : valorisation du patrimoine

Au-delà des avantages fiscaux, un aspect important à considérer lors du choix entre l’achat d’un bien immobilier neuf ou ancien est la valorisation du patrimoine. Effectivement, chaque type de transaction peut avoir un impact différent sur la valeur future de votre investissement.

Dans le cas de l’immobilier neuf, vous bénéficiez généralement d’une construction moderne et conforme aux normes en vigueur. Cela signifie que votre bien sera équipé des dernières technologies et répondra aux exigences énergétiques actuelles. Les constructions neuves offrent souvent une meilleure isolation acoustique et thermique, ce qui permet d’améliorer le confort au quotidien tout en réduisant les dépenses énergétiques.

La qualité des matériaux utilisés dans les biens immobiliers neufs est aussi un avantage non négligeable. Vous pouvez ainsi profiter d’une durabilité supérieure et éviter certains travaux de rénovation à court terme. Cette caractéristique peut jouer en votre faveur lorsque vous envisagez de revendre votre bien immobilier à l’avenir.

Il faut noter que la valorisation du patrimoine dans le cas de l’immobilier neuf dépend étroitement.