Acheter aux Émirats : guide détaillé sur les modalités d’importation et d’exportation

Acheter aux Émirats : guide détaillé sur les modalités d’importation et d’exportation

Les Émirats Arabes Unis sont un pays fascinant, qui offre de nombreuses opportunités d’affaires aux entrepreneurs, aux exportateurs, aux importateurs et aux professionnels du commerce international. Situé au carrefour de l’Asie, de l’Europe et de l’Afrique, il dispose d’une économie diversifiée, dynamique et ouverte. Dubaï bénéficie d’une culture commerciale favorable à un professionnel étranger en France, au Canada ou à l’Union Européenne. Vous souhaitez acheter un véhicule ou d’autres marchandises aux émirats des Arabes Unis ? Dans ce guide, vous découvrez les informations essentielles pour acheter aux Émirats.

Réglementations et exigences sur l’importation 

Si un professionnel étranger achète dans ce pays pour les exporter en France, au Canada ou dans un autre pays de l’Union Européenne, il paie selon le tarif dans le pays de destination. Ce territoire a également signé des accords de libre-échange avec plusieurs pays, dont la France, afin de réduire ou supprimer certains frais. Aussi, les autorités sont très strictes sur les marchandises interdites comme l’alcool.

A voir aussi : Comment préparer un projet immobilier rentable

Les documents nécessaires 

Pour importer un véhicule ou autres et acheter aux Émirats des Arabes Unis, vous devez avant tout avoir un passeport, mais aussi respecter certaines exigences, telles que :

  • L’obtention d’une licence d’importation auprès du Département du développement économique (DED). Cette licence vous permet d’importer pour votre entreprise. 
  • L’obtention d’un certificat d’origine, d’un certificat de conformité et d’une facture commerciale pour les marchandises importées. Ces documents sont à légaliser auprès des autorités compétentes du pays d’origine.
  • Déclaration des produits importés, en fournissant les documents requis et en payant le taux de TVA et de taxe applicable. 

Vous pouvez effectuer la déclaration via le portail électronique Dubaï Trade, qui couvre les émirats de Dubaï, de Sharjah et de Ras Al Khaimah ou via le portail électronique Federal Customs Authority, qui couvre les autres émirats des Arabes Unis. Il est aussi possible de recourir aux services d’un agent agréé, qui se chargera des formalités pour vous.

A lire aussi : Les meilleures techniques pour vendre votre maison à un promoteur immobilier

Les interdictions en import et export dans ce pays

Voici quelques exemples de marchandises qui y sont interdits à l’import et export en plus de l’alcool 

  • Les stupéfiants, tels que la cocaïne ou l’héroïne, qui sont considérés comme des substances illicites et dangereuses pour la santé et la sécurité publiques. 
  • Les marchandises originaires d’Israël, ou portant des marques ou des logos israéliens en raison du conflit politique entre les Émirats Arabes Unis et Israël. 
  • Les outils et les équipements de jeu de hasard, tels que les machines à sous, les cartes à jouer et les dés, qui sont interdits en vertu de la loi islamique interdisant le jeu sous toutes ses formes. 
  • La fausse monnaie qui est considérée comme une fraude et une atteinte à la souveraineté monétaire des Émirats Arabes Unis. 
  • Les armes à feu qui sont soumises à des restrictions et à des autorisations spéciales, délivrées par le ministère de l’Intérieur du territoire. 
  • Les contenus pornographiques sont interdits en vertu de la loi islamique. Il en est de même pour la diffusion et la possession de matériel obscène ou indécent sur les réseaux sociaux. 
  • Les contenus imprimés comme les livres, les magazines, les cartes ou les photos, qui contredisent les enseignements islamiques ou qui portent atteinte à la sûreté, à la morale, ou à l’ordre public.
  • Les produits alimentaires soumis à des normes sanitaires et phytosanitaires qui doivent être enregistrés, contrôlés et étiquetés conformément aux exigences des autorités émiraties. 
  • Certains produits alimentaires comme le porc, l’alcool ou des marchandises contenant des ingrédients interdits par la loi islamique.

Les règles de la TVA

Son taux de TVA est de 5 % et il s’applique sur la plupart des ventes des marchandises et services dans le pays. La TVA à Dubaï est payée par le consommateur final, et c’est aux professionnels de la collecter et de la reverser à l’État. Un professionnel étranger est exempté d’impôt sur la TVA à condition de faire un chiffre d’affaires inférieur à un seuil imposé ou s’il offre un service dans certains secteurs comme l’immobilier et la santé.

Certains professionnels bénéficient d’une TVA à taux 0 % à Dubaï, s’ils exportent des biens ou des services en dehors des pays du Golfe. Une société qui fournit des services numériques, des transports internationaux ou des métaux précieux bénéficie également de ce privilège. Certaines zones franches à Dubaï sont également exemptées de TVA, comme le DIFC, la JAFZA, ou la Masdar City.

Les principales zones commerciales dans cet État

Les Émirats Arabes Unis disposent de plusieurs zones commerciales, qui sont des espaces délimités où chaque entreprise bénéficie d’avantages fiscaux, réglementaires et logistiques. Si un professionnel étranger souhaite acheter à Dubaï, il doit s’installer dans cette partie commerciale, ou travailler avec des professionnels qui y sont implantés. Voici une liste des zones commerciales les plus populaires aux Émirats des Arabes Unis :

DIFC

C’est le quartier financier qui accueille plus de 2 000 professionnels du secteur financier. Le DIFC dispose de son propre système juridique, basé sur le droit anglais et de sa propre cour, qui règle les litiges commerciaux. Chaque entreprise du DIFC bénéficie d’une exemption d’impôt sur les taux de taxe ou de TVA, sur les bénéfices, d’une liberté de rapatriement des capitaux et d’une protection des investissements étrangers.

JAFZA

C’est la zone franche de Jebel Ali, qui est le plus grand port de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord. JAFZA accueille plus de 7 000 entreprises de divers secteurs sociaux et économiques, tels que le commerce, l’industrie, la logistique, etc. Chaque entreprise de la JAFZA a une facilité d’accès au marché régional et bénéficie d’une réduction de TVA ou le taux de taxe.

Masdar City 

C’est la ville écologique d’Abou Dabi. Elle vise à être un modèle de développement durable, basé sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la réduction des émissions de carbone. Masdar City accueille le type d’entreprise innovante dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et de la technologie du véhicule et numérique. Il offre un accès à des infrastructures de pointe pour la production et la livraison en plus des autres avantages et des avantages sans TVA et su le taux des taxes.

SAIF Zone

C’est la zone franche de l’aéroport international de Sharjah. Elle est troisième plus grand aéroport de ce nouvel État. La SAIF accueille plus de 3 000 entreprises européennes ou autre de divers secteurs, tels que le commerce, l’industrie et la logistique, la location de véhicule, livraison, etc. Elle offre aux entreprises une proximité avec les marchés du Golfe, de l’Asie et de l’Afrique ainsi que des exonérations de TVA ou de taxe.

Les stratégies pour réussir ses négociations 

Pour réussir vos achats et vos ventes de véhicule ou autres aux Émirats des Arabes Unis, vous devez adopter des stratégies de vente adaptées à la culture commerciale locale. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à négocier efficacement avec une entreprise émiratie :

Établir une relation de confiance

Faites preuve de respect et de courtoisie envers vos interlocuteurs. Établissez une relation de confiance avec l’entreprise partenaire aux Émirats des Arabes Unis. Montrez-lui votre intérêt pour sa culture et ses projets. Offrez des cadeaux d’affaires typiques de votre pays, comme, Canada ou France, en évitant les cadeaux qui pourraient être perçus comme une tentative de corruption ou les cadeaux inappropriés, particulièrement l’alcool.

Se préparer à votre voyage de négociation de vente

Préparez-vous bien avant de programmer votre voyage pour les négociations, en faisant des recherches sur l’entreprise, le marché, les marchandises et les prix, etc. Définissez vos objectifs, vos limites et votre stratégie de négociation. Vous pouvez vous faire accompagner par une entreprise locale, qui vous aide à comprendre les coutumes et les attentes des Émirats des Arabes Unis. Soyez patient et flexible lors des négociations, qui peuvent prendre du temps. Ne vous attendez pas à conclure un accord dès le premier rendez-vous. Utilisez l’anglais pour votre négociation de vente. C’est la langue des affaires aux Émirats. Rédigez un contrat de vente écrit, qui détaille les termes et les conditions de l’accord.

Les conseils pour optimiser son import et exportation 

Si vous souhaitez importer ou exporter un véhicule ou autres aux Émirats, vous devez suivre certaines étapes, qui varient selon le type de produit, la valeur, le pays d’origine. Voici un guide détaillé sur les modalités d’import et d’export aux Émirats :

  • Choisissez le mode d’acheminement le plus adapté à vos besoins, en tenant compte du coût, du délai, et de la disponibilité. Vous pouvez choisir un avion, un bateau ou un véhicule pour le transport de vos marchandises. 
  • Souscrivez une assurance pour couvrir les risques liés aux transports de vos produits, tels que la perte, le vol, la casse, le retard, etc. Vous pouvez choisir entre une assurance tous risques.
  • Rédigez un contrat de vente avec votre client, qui détaille les conditions de la transaction, telles que le prix, la quantité, la qualité, le délai, le mode de paiement, etc. 
  • Définissez les obligations et les responsabilités de chaque partie, en utilisant les Incoterms, qui sont des règles internationales qui précisent qui doit payer les transports, l’assurance, les droits, etc.
  • Préparez les documents nécessaires pour l’import ou l’export de vos marchandises en France et/ou autre, tels que la facture commerciale, le certificat d’origine, le certificat de conformité, le document de transport, la déclaration en douane, le passeport, etc. 
  • Vérifiez si vos produits sont soumis à des restrictions ou à des autorisations spéciales, telles que des licences, des permis ou des certificats sanitaires. 
  • Déclarez vos produits auprès du pays d’origine et du pays de destination, en fournissant les documents requis et en payant les droits et TVA taxes applicables. 

Les opportunités d’affaires spécifiques 

Les Émirats Arabes Unis offrent de nombreuses opportunités d’affaires spécifiques pour les investisseurs en Fiance dans différents secteurs, comme le véhicule, l’eau, le voyage, etc. Voici une sélection d’industries à succès aux Émirats, avec des conseils sur la manière de tirer profit de ces opportunités :

Le secteur du véhicule

Dubaï est le deuxième plus grand marché de véhicule de ce golfe, après l’Arabie saoudite. Il compte environ 3 millions de véhicules en circulation. La demande de véhicule est soutenue par la croissance démographique, le pouvoir d’achat est élevé, et la préférence pour les modèles de luxe. Si vous souhaitez acheter un véhicule, il y a une forte demande pour la voiture électrique, la voiture hybride, le véhicule autonome. Le SUV et le pick-up sont également des modèles populaires. Dubaï est le hub pour les véhicules de luxe de France même après le covid 19.

Le secteur de l’eau

Le secteur de l’eau à Dubaï est confronté à une pénurie d’eau douce. Ce secteur dépend principalement du dessalement de l’eau de mer. Le secteur de l’eau à Dubaï cherche à diversifier ses sources d’eau, en développant le recyclage des eaux usées et la collecte des eaux de pluie. Ces solutions permettent de réduire la pression sur les ressources en eau et de favoriser une utilisation plus durable de l’eau. Les sociétés dans ce domaine s’efforcent également de rationaliser la demande en eau, en mettant en place des mesures d’économie d’eau, comme la promotion des technologies économes en eau.

Le secteur de la création et du média

Dubaï, un pôle de création et de médias soutenu par le gouvernement. C’est une ville qui mise sur ces secteurs pour renforcer son attractivité et sa compétitivité. Dubaï soutient activement le développement de ces secteurs, en créant des zones dédiées, en offrant des incitations fiscales, et en facilitant la livraison, le voyage et les ventes. Dubaï accueille ainsi de nombreux acteurs locaux et internationaux dans ces domaines, qui profitent d’un environnement propice à l’innovation, à la collaboration, et à la diffusion. Dubaï se positionne ainsi comme un leader régional et mondial dans les domaines de la mode, du design, du cinéma, de la musique ou des réseaux sociaux.

Le secteur financier 

Dubaï est un centre financier régional et international, qui accueille plus de 2 000 professionnels du secteur financier, tels que des banques, des sociétés d’investissement, des compagnies d’assurance, etc. Le secteur financier bénéficie d’un environnement fiscal avantageux, d’une infrastructure moderne et d’un système juridique basé sur le droit anglais.

Le secteur du tourisme

Dubaï est une destination touristique très prisée au monde, avec un taux très élevé de visiteurs. Le secteur du tourisme comprend des activités variées, telles que l’hôtellerie, la restauration, les loisirs, les événements et la location d’un véhicule. Les ventes en rapport avec le voyage comme la location d’une voiture ou l’excursion sont très lucratives à Dubaï. Il ne convient pas à une entreprise qui produit de l’alcool.