Le 3ème pilier en Suisse : tout ce qu’il faut savoir à propos

Le 3ème pilier en Suisse : tout ce qu’il faut savoir à propos

03Particulier, le système de prévoyance suisse repose sur trois piliers. Tous inscrits dans la constitution de la confédération helvétique, ils visent à assurer à la population suisse une retraite sûre et sécurisée. Très distinct des autres, le 3ème pilier suscite généralement de nombreuses interrogations.

En dépit de la grande attention dont il bénéficie, il reste peu compris et nourrit encore aujourd’hui nombre de mystères pour beaucoup. Intéressé par cette prévoyance, vous désirez en connaître davantage sur elle ? Objectif, caractéristiques, avantages, ce guide vous apprend tout ce qu’il faut savoir à propos du 3ème pilier en Suisse.

A lire en complément : Tout savoir sur l'assurance habitation pour etudiants

3ème pilier en Suisse : présentation, objectif et caractéristiques

Les recherches internet menées sur le 3e pilier sont légion. En dépit de ce que l’on pourrait croire, ce produit d’épargne n’est pas si complexe qu’il n’y parait. Avant toute chose, il convient de préciser que le 3ème pilier est une prévoyance individuelle. Il se présente en complément à la prévoyance publique (1er pilier) et à la prévoyance professionnelle (2ème pilier).

Le troisième pilier est une prévoyance facultative. Les travailleurs peuvent choisir d’y souscrire ou non. La création de cette prévoyance libre est motivée par les faiblesses des piliers 1 et 2. Ensemble, la prévoyance publique et la prévoyance professionnelle n’arrivent à couvrir les besoins des retraités qu’à hauteur de 60 %.

A lire également : L'assurance emprunteur est-elle obligatoire ?

Pilier complémentaire, le 3ème pilier nourrit donc l’ambition de combler le manque et d’offrir à ses souscripteurs un bon niveau de vie durant leur retraite.

D’ambition noble, le troisième pilier est un produit d’épargne qui se décline sous deux types. On distingue notamment le 3ème pilier 3A et le 3ème pilier 3B. Le premier est la forme encadrée de la prévoyance individuelle.

Ici par exemple, les versements sont plafonnés et les retraits sont conditionnés par la loi. Le deuxième se présente quant à lui comme la forme libre de la prévoyance facultative. Les souscripteurs du 3ème pilier 3B ont une totale liberté dans la réalisation des versements et des retraits.

3ème pilier en Suisse : tout ce qu'il faut savoir à propos

Zoom sur les avantages du 3ème pilier en Suisse

Le 3ème pilier est très apprécié en Suisse. Sa célébrité est notamment due aux avantages qu’il offre. En premier lieu, le troisième pilier permet d’économiser pour monter un capital. Ce dernier peut servir des projets variés. Achat immobilier, travaux immobiliers, création d’entreprise, voyage et installation à l’étranger, le troisième pilier offre de grandes possibilités.

En deuxième lieu, le troisième pilier permet de profiter d’avantages fiscaux. Les placements réalisés dans ce produit d’épargne sont déductibles des revenus. Les souscripteurs réalisent ainsi de grandes économies sur leurs impôts.

En troisième lieu, le 3ème pilier est un dispositif adapté pour assurer les proches. Ils peuvent bénéficier des placements du souscripteur lorsque ce dernier décède ou devient invalide.

Souscrire au 3ème pilier en Suisse : la démarche à suivre

Avantageux, le 3ème pilier est également très accessible. Pour y souscrire, il suffit de rechercher des offres. Ces dernières sont formulées par les banques et les compagnies d’assurance. L’idéal pour s’y retrouver, c’est de contacter un courtier. Ce professionnel facilite l’accès aux offres et leur comparaison et accompagne même dans la réalisation des démarches de souscriptions.