Comprendre l’assurance vie : quelques clés pour souscrire en toute sérénité

Comprendre l’assurance vie : quelques clés pour souscrire en toute sérénité

Il existe de nombreux placements et versements qui existent sous la forme d’un contrat, d’une souscription à une assurance. Parmi les nombreux supports d’investissement se trouve l’assurance vie, une assurance à laquelle de nombreuses personnes souscrivent pour conserver un patrimoine et un capital en euros utile en cas de risques. Il vous faudra cependant connaître les clés pour la bonne gestion de votre assurance vie et une souscription des contrats en toute quiétude.

Qu’est-ce qu’une assurance vie ?

Placement connu pour sa fiscalité attractive, cette assurance est prisée de nombreux particuliers qui souhaitent se créer une épargne en euros pour éviter les risques. Quand on parle de la fiscalité de l’assurance vie, on fait référence au placement pour une succession, un retrait ou un capital sous contrat.

A lire également : Changer d’assurance emprunteur en 4 étapes

Sa réputation tient aussi du fait que l’assurance vie vous offre après certaines années un abattement fiscal et un taux d’imposition réduit sur les parts données. Le rachat complet ou par tranches de cette assurance vie n’est imposé que par plus-values et jamais sur les sommes versées.

On connait l’assurance vie pour sa capacité utile dans les questions de succession, puisque ce contrat assure un patrimoine solide. Les bénéficiaires en cas de décès pourront percevoir un capital en euros dont les unités ne sont pas soumises aux droits de succession.

A lire aussi : Tout savoir sur l'assurance emprunteur

Il faut cependant garder en tête que si vous souhaitez retirer certains de vos versements avant les huit années qui marquent une limite sur le contrat en termes d’imposition, vous aurez le risque d’être imposé sur vos capitaux.

Connaître les grandes phases pour souscrire à une assurance vie

Il existe de nombreuses phases vis-à-vis de la souscription à une assurance vie et à sa rentabilité. Ces phases permettent de souscrire à ce contrat sans problème pour la gestion de votre capital.

La première étape consistera bien évidemment dans le choix de votre contrat d’assurance vie. Toutes les assurances et les épargnes ne sont pas les mêmes et il vous faudra sélectionner celle qui vous correspond le plus. Une fois votre contrat ouvert pour l’assurance vie, vous allez pouvoir débuter une épargne par versements et investissements financiers.

Pour que votre épargne vous rapporte, il va vous falloir être patient pendant plus de huit ans, en continuant d’alimenter votre compte épargne pour que le contrat d’assurance vie génère des revenus. Le versement de parties de votre contrat ou de l’intégralité du contrat pourra ensuite se faire avec une fiscalité qui va changer selon que vous êtes dans les huit ans ou plus de souscriptions. Si l’assuré décède, son assurance vie sera transmise par dénouement à ses héritiers.

Comprendre l'assurance vie : quelques clés pour souscrire en toute sérénité

Prélèvements sur l’assurance vie : des éléments à connaître

Lorsque vous aurez souscrit à votre contrat d’assurance vie, il vous faudra garder un œil sur plusieurs prélèvements sociaux pour bien en comprendre la teneur. Si votre contrat d’assurance génère des bénéfices potentiels en euros, il vous faut aussi concevoir que ces gains sont imposables et imposés.

En tant qu’unités de comptes et de fonds en euro, ces éléments types de placements vont être soumis aux prélèvements sociaux. Les prélèvements sociaux sont fixés à hauteur de 17,2 % avec une répartition variée entre la cotisation générale (9,2 %), la cotisation pour la dette (0,5 %) ou les prélèvements de solidarité (7,5 %).

Ces prélèvements sont toujours dus à l’assureur pendant le rachat, le retrait et le dénouement pour les unités de comptes. Dans le cadre des fonds en euro pour les prélèvements, ces derniers sont dus chaque année.

L’assurance vie est donc un contrat d’assurance qui peut être facile à comprendre et pour lequel de nombreux bénéfices peuvent être présentés. C’est cette facilité de gains et de placements en unités et en fonds qui lui donne sa notoriété. L’augmentation du capital pour les fonds et les unités en euros demandera une meilleure gestion, mais sera plus valorisante pour l’investissement dans votre patrimoine. Pour que votre capital en unités et en fonds d’euros soit efficace, référez-vous au mieux à votre contrat d’assurance vie et à votre fiscalité.